Nous suivre Industrie Pharma

Les exportations françaises de médicaments en constante augmentation

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Les exportations françaises de médicaments en constante augmentation

Répartition du chiffre d'affaires 2010 des entreprises du médicament en France

© Source : Leem

En 2010, le marché français des médicaments a gonflé ses ventes, notamment à l'export qui représente quasiment la moitié du chiffre d'affaires total. A contrario, les effectifs du secteur se tassent depuis 2009, toujours impactés par la crise et les mutations structurelles du marché.

Le chiffre d'affaires 2010 des exportations françaises de médicaments s'est élevé à 24 milliards d'euros, selon un rapport publié par le Leem. Celui-ci a progressé de 4,5 % par rapport à 2009 et représente 47 % des ventes totales qui s'établissent à 51 milliards d'euros. « Sur les dix dernières années, les exportations françaises de médicament ont augmenté en moyenne de 7 % par an », souligne le Leem. 58,9 % des exportations françaises ont lieu en Europe, 14,7 % en Amérique, 11 % en Asie et 10 % en Afrique. La Belgique est le premier pays destinataire des exportations françaises, suivi par les États-Unis, l'Allemagne et l'Italie. La France a aussi importé des médicaments à hauteur de 17 Mrds € en 2010, soit une croissance de 3 % par rapport à 2009. Les imports proviennent principalement d'Allemagne (21 %), des États-Unis (17 %), de Belgique (9 %) et de Suisse (8 %). Au niveau des ventes dans l'Hexagone, les médicaments d'officine ont enregistré 21,5 Mrds € et ceux d'hôpitaux, 5,8 Mrds €. Les médicaments cardio-vasculaires représentent la classe la plus importante du marché officinal (18,7 %) suivis par ceux du système nerveux central (16 %) et de l'appareil digestif (12,7 %). Le marché français est aussi dominé par les médicaments remboursables dont les ventes se sont élevées à 19,6 Mrds €, contre 1,9 Mrd € pour les non remboursables. En 2010, le répertoire générique a encore gonflé pour atteindre 4,5 Mrds € (1,9 Mrd € pour les princeps, 2,6 Mrds € pour les génériques), soit 23 % du marché remboursable. Il représentait 20,4 % de ce marché en 2009. Le marché pharmaceutique a été lourdement impacté l'an dernier par l'arrivée des génériques de l'anticoagulant Plavix (clopidogrel bisulfate), développé conjointement par Sanofi et Bristol Myers Squibb. Avant d'être génericable, ce dernier était le deuxième médicament le plus vendu au niveau mondial, juste derrière l'anticholestérol Lipitor (atorvastatin) de Pfizer.

Une chute des effectifs

Le rapport répertorie par ailleurs 257 entreprises industrielles en France en 2010, un chiffre régulièrement en baisse dû « aux grandes mutations technologiques qui ont entraîné une restructuration du tissu pharmaceutique industriel français ». Au niveau des effectifs, la tendance française est également à la traîne. Si le Leem ne publie pas les chiffres 2010, entre 2008 et 2009, le secteur a accusé une perte de 2 573 emplois. Et les embauches devraient encore être frileuses cette année, selon les entreprises du médicament.

 

« Sur les dix dernières années, les exportations françaises de médicament ont augmenté en moyenne de 7 % par an»

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles