Nous suivre Industrie Pharma

Les États-Unis réclament 3,3 milliards de dollars à Novartis

C.B. avec AFP

Sujets relatifs :

, ,

Le géant pharmaceutique suisse est accusé de corruption. Les autorités américaines soupçonnent Novartis d'avoir versé des pots-de-vin pour doper les commandes de ses médicaments Exjade, destiné à faire baisser le taux de fer dans le sang, et Myfortic, servant à lutter contre le rejet d'organe chez les patient ayant bénéficié d'une greffe de rein, et lui réclame une amende de 3,3 milliards de dollars (2,98 Mds €). Dans le document judiciaire, déposé devant le tribunal de New York fin juin et consulté par l'AFP, les autorités détaillent avoir recensé 126 802 prescriptions d'Exjade soumises à l'État par des pharmacies et remboursées à hauteur de 493 M$ ainsi que 39 209 prescriptions de Myfortic remboursées à hauteur de 15 M$. Les autorités américaines, estimant que ce système de rabais a porté un préjudice certain aux systèmes fédéraux américains d'assurance maladie Medicare et Medicaid, réclament des dommages représentants trois fois les remboursements ainsi qu'une amende pouvant s'élever jusqu'à 11 000 $ pour chaque prescription frauduleuse.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles