Nous suivre Industrie Pharma

Les équipementiers s'adaptent pour mieux répondre à la pharmacie

La région rhônalpine abrite bon nombre d'équipementiers de l'industrie pharmaceutique. Des acteurs qui ont su évoluer au gré des besoins et exigences du secteur.

 

PROCÉDÉS ASEPTIQUES : tubes Technologies fait évoluer son offre pour améliorer ses services aux clients

 

Un portefeuille de produits à la fois large mais ciblé. Cela peut sembler antinomique, mais c'est pourtant comment Tubes Technologies décrit son offre commerciale. Créée en 1993, la société fournit et distribue des équipements aseptiques, à destination notamment de l'industrie pharmaceutique et des biotechnologies. Un portefeuille comprenant notamment tubes et accessoires, raccords aseptiques, joints TriClamp, vannes à membranes, robinets à tournant sphérique, brides aseptiques arasantes, dispositifs à usage unique, etc. « À l'origine, nous étions plutôt présents sur le marché des semi-conducteurs via notre savoir-faire sur les équipements à état de surface contrôlé. Ce n'est que plus tard que nous nous sommes orientés vers le secteur de la pharmacie », raconte Thierry Jousset, chargé du développement commercial de Tubes Technologies.

 

Une activité davantage orientée solutions

Basé à Mions (Rhône), Tube Technologies a su faire évoluer sa stratégie commerciale pour mieux répondre aux besoins de ses clients. « Nous étions une filiale de distribution des fabricants. En 2007, nous avons décidé d'orienter davantage notre activité vers les solutions multi-produits », se souvient Thierry Jousset. Avant de continuer : « Aujourd'hui, nous proposons une offre complète de produits et de solutions pour la gestion de projets, la maintenance, l'installation de tuyauterie, de chaudronnerie, d'utilités et de procédés ». La société propose ainsi différents programmes de vente dédiés autour de la tuyauterie, de la robinetterie, de l'équipement de cuves et de l'étanchéité.

L'offre commerciale de l'entreprise touche une clientèle de la région (environ 60 % des ventes) mais également internationale (Belgique, Suisse, Maghreb). « Nous favorisons localement un modèle de "picking" où les intégrateurs peuvent venir et repartir avec des composants standards sur étagères », indique Thierry Jousset. Les clients peuvent également solliciter les 4 experts technico-commerciaux pour accompagner leurs réquisitions et personnaliser leurs besoins selon leurs exigences en matière de procédés. « Si la majorité de nos ventes est réalisée avec des produits standards, nous réalisons tout de même 20 % de notre chiffre d'affaires avec des équipements customisés », précise Thierry Jousset. Depuis sa création, Tubes Technologies a donc su modifier et faire évoluer son portefeuille de produits et de solutions pour mieux s'adapter au marché pharmaceutique et des biotechnologies.

 

SALLE PROPRE : industrie et salle blanche multiplie ses implantations régionales

 

C'est l'histoire d'une association professionnelle rhônalpine qui a développé une influence à l'échelle nationale. Créée en 2004, l'association Industrie et Salle Blanche (I&SB) regroupe une quinzaine d'industriels actifs dans le domaine des salles propres parmi lesquels Gerflor, Getinge, 3M, Sagicofim ; Plasteurop, Veolia ou encore VWR. « Au départ, I&SB s'est implanté en région Rhône-Alpes, grâce à la présence historique de nombreux industriels dans les domaines pharmaceutique et électronique », se souvient Thierry Douard, président France et Rhône-Alpes d'I&SB. Se décrivant comme facilitatrice de projets, l'association met en contact les utilisateurs de salles propres avec les industriels de son réseau. Pour permettre à ses industriels adhérents de montrer leur savoir-faire en conditions réelles, I&SB a créé un showroom en 2009 dans les locaux de Plasteurop à Vonnas (Ain), près de Lyon.

Le succès fut tel qu'il a été décidé d'étendre le réseau à d'autres régions, comme l'indique Thierry Douard : « À la suite de la création en 2013 d'une entité I&SB ouest, nous avons procédé en 2014 à la construction d'un autre showroom dans la région nantaise ».

 

Couvrir l'ensemble du territoire national

Et l'association ne s'arrête pas en si bon chemin : elle va en effet créer une autre implantation en Île-de-France. « I&SB va mettre en place un 3e showroom à Morangis, début 2017. Elle est destinée non seulement aux clients de la région parisienne mais également du Nord-Est de la France », précise Thierry Douard. Ainsi, l'association aura une couverture nationale. À plus court terme, I&SB travaille activement à d'autres projets d'ici à la fin de l'année 2016 : l'organisation de ses 11e et 12e forums respectivement le 20 septembre, à Toulouse (Haute-Garonne) et le 20 octobre, à Lyon (Rhône). Ce sera l'occasion pour les acteurs locaux de se former à travers des conférences techniques et la présentation des nouvelles solutions développées par les membres d'I&SB.

 

PROCÉDÉS : Boccard investit pour doper son développement en biopharmacie

 

« La biopharmacie est un marché en très forte croissance sur lequel Boccard mise pour se développer dans les années à venir ». Voilà comment Éric Marcellin, directeur de la division Health et Care chez Boccard, résume la stratégie de croissance de l'ensemblier industriel sur le secteur biopharmaceutique. Créée en 1918, rien ne prédestinait la société familiale lyonnaise à percer sur ce marché. « Au départ, Boccard était une société spécialisée dans les équipements de chauffage et dans la tuyauterie. Ce n'est qu'en diversifiant nos activités que nous nous sommes développés sur plusieurs marchés depuis plus de vingt ans. Aujourd'hui, nous employons 3 500 collaborateurs, tous secteurs confondus, dont un peu moins de 1 000 dans les sciences de la vie : cosmétique, pharmacie, agroalimentaire, etc. », indique Éric Marcellin.

 

Acteur incontournable au niveau national

Ces dernières années, l'ETI Boccard a développé ses activités dans la pharmacie et les biotechnologies sur le territoire national. « Dans le cadre de plusieurs projets dans le domaine biopharmaceutique, nous avons dernièrement consenti à des investissements, notamment sur nos deux sites en Rhône-Alpes pour répondre aux besoins de notre client Sanofi », cite Éric Marcellin. L'entreprise familiale conduit également d'autres projets actuellement un peu partout en France, notamment pour le fractionnement de plasma sanguin.. « Nous avons également contribué à l'équipement du site de Merial à Lyon Porte-des-Alpes », précise Éric Marcellin. Avant de compléter : « Nous avons des projets en cours dans les biotechnologies, en Bretagne, en Alsace et en région Centre ». En région Rhône-Alpes, Boccard emploie 120 employés à Villeurbanne (Rhône) où l'entreprise détient son centre d'expertise mondial en biopharmacie et un atelier de production, et 70 salariés sur son site CSC-Boccard à Roanne (Loire) qui conçoivent et fabriquent notamment des cuves de process biopharmaceutique. « Pour l'année 2016, nous prévoyons d'amplifier notre politique de recrutement sur notre site de Villeurbanne pour soutenir notre activité », détaille Éric Marcellin. Avant de poursuivre : « Boccard va également agrandir son atelier de production à Villeurbanne, passant de 2 000 à 3 000 m2. Cette extension permettra de soutenir une croissance d'activité en biopharmacie de 20 % ».

 

Développer davantage l'activité à l'international

Si Boccard développe son activité dans le secteur biopharmaceutique en France, c'est également le cas au niveau international. La société se focalise tout particulièrement sur l'Amérique. « Nous nous sommes attaqués au marché américain depuis l'an dernier en nous appuyant sur notre filiale Boccard Life Sciences, employant une quarantaine de personnes. Nous l'avons créée il y a cinq ans pour accompagner nos clients majoritairement français dans leurs projets de développements aux États-Unis, au Canada et au Mexique », explique Éric Marcellin. Avant de compléter : « Nous tenons à maintenir la qualité de nos prestations services auprès de nos clients expatriés dans ces pays ». C'est d'ailleurs dans ce cadre que Boccard a signé un accord pour équiper une usine de production de 20 000 m2 du laboratoire biopharmaceutique coréen Green Cross au Canada. Pour sa croissance, Boccard ne cible pas que l'Amérique, mais également l'Asie. « Nous nous focalisons en particulier sur l'Inde et l'Iran, qui proposent de nombreux projets, notamment dans les biotechnologies », indique Éric Marcellin.

Depuis sa création, l'ensemblier lyonnais Boccard a su diversifier ses marchés et devenir un acteur majeur dans l'industrie biopharmaceutique, que ce soit sur le plan national ou international. Boccard s'est doté de moyens pour répondre au mieux aux exigences d'un marché en constante évolution, comme le constate Éric Marcellin : « Nous voyons que les nouvelles usines font appel à des procédés de plus en plus complexes pour produire des composés à haute valeur ajoutée. De plus, les projets engagés ont une taille toujours plus importante, alors que les laboratoires ont de moins en moins de moyens humains dédiés aux process, salles blanches et génie civil ». Ce qui pourrait constituer une belle opportunité de développement pour Boccard...

BOCCARD EN BREF

Création : 1918 Effectif : 3 500 collaborateurs Implanté dans 34 pays

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Virage stratégique pour Bormioli Pharma

Virage stratégique pour Bormioli Pharma

Le spécialiste italien de l'emballage pharmaceutique amorce un virage stratégique symbolisé par un nouveau logo, dévoilé à l'occasion du dernier salon Pharmapack. Derrière ce changement[…]

Marken construit un centre GMP aux États-Unis

Marken construit un centre GMP aux États-Unis

Emerson finalise la reprise d'une activité de GE

Emerson finalise la reprise d'une activité de GE

Sartorius Stedim Biotech progresse sur l'exercice 2018

Sartorius Stedim Biotech progresse sur l'exercice 2018

Plus d'articles