Nous suivre Industrie Pharma

Rétro 2020

Les acquisitions qui ont marqué la pharma en 2020

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

, ,
Les acquisitions qui ont marqué la pharma en 2020

© Pixabay

Malgré la pandémie de Covid-19, la dynamique d'acquisitions a été ralentie mais pas stoppée dans l'industrie pharma. 

Quel bilan faire de l'année 2020 sur le plan des acquisitions ? Marquée par la crise, l'année a compté moins d'opérations d'envergure qu'en 2019 où le mouvement record avait été signé par BMS et son rachat de Celgene pour 74 Mrds $. Mais les transactions n'ont pas cessé pour autant. 

Après un fort ralentissement au printemps dernier, les acquisitions ont repris sur le deuxième semestre qui a concentré la grande majorité des opérations. Et si l'oncologie est toujours très présente dans les secteurs investis même si l'immunologie et le segment des thérapies géniques ont également le vent en poupe.

10/ Boehringer Ingelheim acquiert NBE Therapeutics pour 1,18 Mrd € en décembre

Le groupe allemand investit en oncologie avec le rachat de la biotech suisse NBE Therapeutics, spécialisée dans le développement de conjugués anticorps-médicaments. 

 

9/ Servier débourse 1,8 Mrd $ pour la branche oncologie de Agios en décembre

Le laboratoire continue sa stratégie de réorientation en oncologie, marquée notamment par l'acquistion de la division oncologie de Shire, en 2018. Avec cette opération, Servier ajoute un actif déjà sur le marché et à plus de 100 M$ de ventes en 2019, L'opération pourrait atteindre 2 Mrds $ avec des potentiels paiements d'étapes chiffrés à 200 M$. 

8/ Bayer s'empare d'Asklepios BioPharmaceutical pour 2 Mrds $ en octobre

Avec cette opération, dont le montant pourrait doubler grâce à deux milliards de dollars de paiements additionnels potentiels, le groupe allemand mise sur les thérapies géniques. Bayer met la main sur un pipeline diversifié de thérapies, positionnées à la fois sur des troubles neuromusculaires, mais aussi des pathologies du système nerveux central ou des maladies cardiovasculaires. 

 

7/ MSD met la main sur VelosBio pour 2,75 Mrds $ en novembre

Merck and Co acquiert la biotech américaine spécialisée en oncologie. Son produit phare, VLS-101, a démarré un essai clinique de phase II sur des tumeurs solides. Dans une année relativement calme pour le géant américain, MSD s'était également fait remarquer au printemps dernier avec le rachat de Themis, spécialisée dans le développement de vaccins. 

 

6/ Sanofi débourse 3,68 Mrds € pour Principia en août

Le laboratoire français se renforce sur les maladies auto-immunes en s'emparant d'une biotech américaine. Sanofi avait déjà noué une première collaboration en 2017 avec Principia. La biotech est spécialisée dans le développement de produits qui inhibent la tyrosine kinase de Bruton (BTK), une enzyme qui joue un rôle clé dans la réponse immunitaire. 

 

5/ Gilead s'offre Forty Seven pour 4,9 Mrds $ en mars

Avec cette opération, le spécialiste des anti-infectieux se positionne sur l'immuno-oncologie. La biotech californienne Forty Seven développe notamment le Magrolimab, un anticorps monoclonal qui présente un potentiel de traitement pour de nombreux cancers, tels que la leucémie myéloïde aiguë ou le lymphome diffus à grandes cellules B. Avec cette opération, Gilead a signé deux acquisitions majeures en 2020 : Forty Seven et Immunomedics, toutes les deux en oncologie. 

 

4/ J&J acquiert Momenta pour 6,5 Mrds $ en août

Le numéro 1 mondial rachète la biotech américaine spécialisée dans les maladies auto-immunes. La spécialité de Momenta concerne le domaine des nouvelles thérapies pour des maladies rares auto-immunes, grâce à un savoir-faire dans l’ingénierie des protéines. Malgré des produits encore dans des phases précoces de développement, J&J, via sa filiale Janssen, n'a pas hésité à débourser plusieurs milliards de dollars pour Momenta, preuve de l'intérêt des grands laboratoires pour les maladies rares. 

 

3/ Illumina s'empare de Grail pour 8 Mrds $ en septembre

Avec cette acquisition, Illumina s'empare d'un test diagnostic prometteur en oncologie. Ce test sanguin pourrait ainsi détecter une cinquantaine de cancers différents et être commercialisé dès 2021. 

 

2/ Gilead acquiert Immunomedics pour 21 Mrds $ en septembre

Le laboratoire américain se renforce en oncologie avec cette transaction d'ampleur. Gilead ajoute ainsi à son portefeuille le Trodelvy, un médicament déjà sur le marché américain dans le cancer du sein triple négatif métastatique. Le laboratoire, spécialiste des anti-infectieux diversifie encore davantage son portefeuille en progressant dans le secteur tant convoité de l'oncologie. En 2017, Gilead avait racheté Kite Pharma et mit la main sur le Yescarta, un traitement par cellules Car-T qui lui a rapporté 456 M$ en 2019. 

1/ AstraZeneca a racheté Alexion en décembre pour 39 Mrds $

Avec cette acquisition, le laboratoire se renforce dans le domaine de l'immunologie. L'acquisition d'Alexion va apporter à AstraZeneca plusieurs milliards de ventes annuelles supplémentaires grâce notamment à deux actifs d'Alexion : le Soliris et l'Ultomiris. Avec cette opération record, AstraZeneca devrait s'ancrer durablement dans le top 10 des plus grands laboratoires pharmaceutiques mondiaux, dans une année 2020 également marquée par le développement de son vaccin contre le Covid-19, avec l'université d'Oxford. 

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Sanofi va supprimer plus de 400 postes dans sa R&D

Sanofi va supprimer plus de 400 postes dans sa R&D

C’est une nouvelle qui passe mal dans ce contexte de crise sanitaire et alors que le laboratoire français affiche un retard au niveau du développement de son candidat-vaccin contre le Covid-19. Selon la CGT, Sanofi a[…]

19/01/2021 | SanofiActus Labo
Covid-19 : Les Etats-Unis commandent 1,25 million de doses du traitement de Regeneron à base d'anticorps monoclonaux

Covid-19 : Les Etats-Unis commandent 1,25 million de doses du traitement de Regeneron à base d'anticorps monoclonaux

En bref : Amgen, Evoq Therapeutics, Bone Therapeutics, Rigenerand, Baxter, Novavax

En bref : Amgen, Evoq Therapeutics, Bone Therapeutics, Rigenerand, Baxter, Novavax

Chimie fine : Sanofi investit 60 M€ à Sisteron

Chimie fine : Sanofi investit 60 M€ à Sisteron

Plus d'articles