Nous suivre Industrie Pharma

Leo Pharma continue d'investir dans l'héparine en France

À VOISINS-LE-BRETONNEUX, JULIEN COTTINEAU

Sujets relatifs :

, ,
Leo Pharma continue d'investir dans l'héparine en France

Le siège de Leo Pharma.

© © Leo Pharma

LA FILIALE FRANÇAISE VA BÉNÉFICIER DE 37 MILLIONS D'EUROS SUPPLÉMENTAIRES D'ICI À 2015 DANS LA PRODUCTION D'HÉPARINE À BAS POIDS MOLÉCULAIRE.

Au moins 37 millions d'euros supplémentaires devraient être investis d'ici à 2015 dans l'usine de Vernouillet (Eure-et-Loir). A l'occasion de l'inauguration du siège social français de Leo Pharma, réimplanté à Voisins-le-Bretonneux après 24 ans passés à Montigny-le-Bretonneux (Yvelines), la filiale française du laboratoire danois a confirmé l'avancée des projets dans son usine qui produit Innohep (tinzaparine), une héparine de bas poids moléculaire indiquée dans le traitement des risques thrombotiques. En 2010, 25 M€ auront été injectés sur le site pour la construction, qui s'achève, d'une ligne de remplissage de seringues stériles. Les capacités passeront ainsi de 40 millions d'unités à « entre 50 et 60 millions par an », estime Luc Levasseur, directeur de l'usine.

Deux autres extensions d'ici à 2015

A cette première phase d'extension devraient succéder deux autres d'ici à 2015 pour « installer une nouvelle ligne de remplissage en milieu aseptique et deux lignes de conditionnement », poursuit Luc Levasseur. Ce qui porterait les capacités à plus de 100 millions d'unités pour un total de 37 M€ supplémentaires. La concrétisation de ces projets est conditionnée par la bonne marche des affaires de Leo Pharma aux États-Unis. En 2009, le Danois a ré-acquis auprès de Warner Chilcott pour 1 milliard de dollars les droits commerciaux de son portefeuille dermatologique, spécialité historique de Leo Pharma. « Nous considérons que seulement 10 % de notre portefeuille était vendu auparavant aux États-Unis », justifie Gitte Aabo, présidente monde de Leo Pharma. « C'est pourquoi nous avions besoin d'y implanter notre propre équipe commerciale ». Avec 150 employés aux États-Unis désormais, le groupe ambitionne de dépasser dès cette année le chiffre d'affaires France, première filiale de Leo Pharma avec 320 M€ sur 1 Mrd € de chiffre d'affaires prévu en 2010, et d'atteindre, d'ici à 2015, 1 Mrd $ de ventes aux États-Unis. « Nous bénéficions aujourd'hui d'une croissance à deux chiffres sur le marché américain, comme pour les pays émergents », ajoute Gitte Aabo, rappelant au passage que le laboratoire a ouvert ces deux dernières années des filiales commerciales en Chine, au Brésil, au Mexique ou encore en Russie. Au-delà de l'expansion géographique, l'entreprise a acquis Peplin en 2009, pour 287,5 M$. Ce laboratoire australo-américain spécialisé en dermatologie a notamment permis à Leo Pharma d'obtenir une molécule en développement pour le traitement de lésions cancéreuses cutanées, hors mélanome. D'autres acquisitions ciblées sont en projet. L'ensemble de ces expansions internationales est de première importance pour la base productive de Leo Pharma. En dehors de la France, le laboratoire dispose de deux usines en Irlande (Dublin et Cork), et de deux autres au Danemark (Ballerup et Esbjerg). Ces sites recensent au total 950 employés sur les 3 600 de Leo Pharma dans le monde. La filiale française compte 470 salariés dont 200 à Vernouillet, chiffre qui pourrait grimper à 250 d'ici à 2015. « Conforté par la politique industrielle de la France », Guillaume Clément, président France/Maghreb, est très confiant sur le potentiel de la France pour conserver sa place de choix dans le dispositif industriel de Leo Pharma.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Partenariat entre Leo Pharma et PellePharm

Partenariat entre Leo Pharma et PellePharm

Le laboratoire danois spécialisé en dermatologie va collaborer avec l'Américain PellePharm dans l'optique de développer et commercialiser des produits ciblant les affections cutanées pour lesquelles il[…]

26/11/2018 | LeoDermatologie
Accord entre Leo Pharma et JW Pharmaceutical

Accord entre Leo Pharma et JW Pharmaceutical

Leo Pharma va mettre la main sur la division dermatologique de Bayer

Leo Pharma va mettre la main sur la division dermatologique de Bayer

Anne-Laurence Sabatini, présidente de Leo Pharma France

Anne-Laurence Sabatini, présidente de Leo Pharma France

Plus d'articles