Nous suivre Industrie Pharma

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Boehringer Ingelheim a perdu les brevets de plusieurs produits phares.

© © Boehringer-Ingelheim

L'année 2010 a été marquée par le 125e anniversaire du groupe familial Boehringer Ingelheim. Mais la hausse des résultats financiers n'était pas au rendez-vous. Le chiffre d'affaires 2010 du groupe, qui a atteint 12,59 milliards d'euros, est légèrement en dessous des ventes de 2009 (12,72 Mrds €). De même, le résultat opérationnel est passé de 2,24 Mrds € en 2009 à 1,9 Mrd € en 2010. Cette baisse est notamment due à la perte de brevet sur des produits phares aux États-Unis et aux réformes des systèmes de santé sur les marchés européens. Mais le lancement de nouveaux produits et la bonne croissance de certaines activités ont partiellement compensé ces pertes. L'année 2010 a été marquée notamment par le lancement réussi de l'anti-thrombotique Pradaxa (dabigatran étexilate), autorisé fin 2010 aux États-Unis et au Canada. Le groupe a aussi investi 2,45 Mrds € en 2010 dans sa R&D, soit une augmentation de 238 M€ par rapport à 2009.

Concernant les activités, les médicaments de prescription demeurent le pilier principal du groupe puisqu'ils représentent 77 % du chiffre d'affaires (9,7 Mrds €) malgré une baisse de 3,5 % par rapport à 2009. Les produits délivrés sans ordonnance ont, quant à eux, augmenté de 4,5 % en 2010 (1,32 Mrd €). Le marché de la santé animale s'est aussi particulièrement développé puisqu'il a progressé de 51 % en 2010 avec un chiffre d'affaires de 921 millions d'euros. Au niveau géographique, le top 3 est toujours occupé par les États-Unis, le Japon et l'Allemagne. Mais les ventes ont reculé aux États-Unis et en Allemagne. A contrario, le groupe a enregistré des résultats dynamiques au niveau des pays émergents. Pour 2011, Boehringer mise sur un retour à la croissance et un redynamisme des ventes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

La jeune société nancéenne a développé une technologie utilisant le CO2 supercritique pour donner une nouvelle vie aux principes actifs peu solubles en fin de brevet.Reprendre des parts de marché avec un médicament proche de la fin de brevet[…]

GSK cèderait une usine roumaine

GSK cèderait une usine roumaine

Plus d'articles