Nous suivre Industrie Pharma

Le site drouais de La Radio va abriter un pôle blanc

A Dreux, Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,

LE RÔLE DE LA SEMCADD

Créée en octobre 2007 à l'initiative de Dreux Agglomération, la Semcadd, Société d'Économie Mixte locale de Construction, d'Aménagement et de Développement du Drouais a pour principal rôle de financer et réaliser des projets structurants de développement économique ou de redynamisation urbaine du territoire, dans le cadre de partenariats publics-privés. La Semcadd initie et pilote à la fois des opérations immobilières de construction et de réhabilitation, mais s'illustre également par la conduite d'opérations d'aménagement du territoire et l'offre de prestations de services (gestion locative, mandat de travaux, assistance à maîtrise d'ouvrage... ). Afin de mener à bien son action, la Semcadd a été dotée d'un capital de 3,4M€ soutenu par divers partenaires financiers, parmi lesquels : Dreux Agglomération, la Caisse des Dépôts et Consignations, la Caisse d'Épargne et de Prévoyance du Val de France-Orléanais, DEXIA Crédit Local, CCI Eure et Loir, la Caisse Régionale de Crédit Agricole, la Caisse Interfédérale du Crédit Mutuel.

Le site drouais de La Radio va abriter un pôle blanc

FAÇADE D'ENTRÉE DU FUTUR PÔLE BLANC.

© © Dreux Agglomération

Depuis 2006, Dreux Agglomération travaille à la réhabilitation de son site de La Radio qui appartenait à LG Philips Display France. Entre autres projets, l'installation de salles propres de différentes classes seront bientôt proposées à la location.

A Dreux qui ne connaît pas le site de La Radio ? Il doit son nom aux téléviseurs Radiola qui y ont été produits à partir de 1956. Racheté en 1996 par l'entreprise Philips, devenue LG Philips Display, le site s'est ensuite converti dans la production de tubes cathodiques. Au début des années 2000, sa capacité de production atteignait les 3 millions de tubes par an avec près de 2000 salariés. Mais on connaît la suite. La technologie a changé. Le site n'a pas été reconverti dans la production d'écrans plats, délocalisée en Asie. Résultat, en 2006, la filiale LG Philips Display France dépose le bilan et le site ferme laissant 600 salariés sans emplois. Face à cette catastrophe économique, Dreux agglomération a réagi et racheté le site auprès du tribunal de Commerce. Elle a ensuite créé la Semcadd en 2007 pour travailler à la réhabilitation de ce site qui propose une offre immobilière d'une surface totale de 55 000 m². Cette société dispose ainsi d'une concession jusqu'en 2015 avec pour objectif de recréer les 600 emplois perdus lors de la fermeture. Alors que 26 sociétés, dont Sodexo qui a créé la plus grande cuisine centrale de France, se sont déjà réinstallées sur le site de La Radio, un projet à destination des industriels de la pharmacie et de la cosmétique est en train de voir le jour. Il s'agit de créer des salles propres de différentes classes qui seront proposées à la location pour permettre à des industriels de disposer de surfaces de production supplémentaires à moindre coût.

La décision stratégique de construire ce « pôle blanc » avait été prise en 2009, mais il a fallu de nombreux mois pour déterminer les contours exacts du projet. Tout début janvier, l'ingénieriste OTE, associé à un cabinet d'architecte, a finalement été sélectionné, suite à un appel d'offre, et la construction devrait démarrer fin juin pour une livraison au premier trimestre 2013.

Le projet prévoit la réhabilitation d'un bâtiment de 5500 m² pour un montant de 7 millions d'euros. Dans un premier temps, l'extérieur du bâtiment sera réhabilité en conservant son caractère industriel par le choix de bardages métalliques associés à des panneaux de polycarbonate Dampalon, explique Hervé Buisson, directeur des opérations. « A l'intérieur, nous prévoyions uniquement d'aménager la coque du bâtiment, avec ses arrivées de fluides. Nous aménagerons les salles au fur et à mesure, en fonction des besoins des locataires, en termes de surface, de choix de matériaux pour les sols et cloisons ou de systèmes d'aération, » ajoute Hervé Buisson. « Le bâtiment est prévu pour être le plus modulable possible avec environ 7 salles propres de 130 à 500 m² en rez-de-chaussée. Le premier étage abritera des locaux techniques sur toute la surface des salles. Nous avons également prévu des lieux de convivialité pour favoriser les échanges ». Pour approvisionner ce bâtiment en énergie, une innovation a été prévue. En effet, les espaces communs seront alimentés à partir d'une pile à combustible, dans le cadre d'un projet mené avec l'agence pour l'innovation de Dreux agglomération ou MID (Made In Dreux). Plateforme de recherche, de transferts de technologie, de développement industriel et de formation, le MID mène deux projets de front dont l'un sur les Piles à combustible plasma (PCD) qui doit déboucher sur une première génération de cœur de pile commercialisable. L'utilisation de cette technologie sur le site de La Radio fera office de test industriel en vraie grandeur. Par ailleurs, toujours sur ce thème des énergies nouvelles, Hervé Buisson précise que « la possibilité d'installer des panneaux solaires sera également examinée ».

 

Reste à trouver les premiers locataires pour ce pôle blanc. Une étude de marché réalisée en 2009 avait permis de mettre en avant un besoin. En ce début d'année, Maroun Bahout démarre une prospection plus active, en sa qualité de directeur prospection et animation économique. Il explique que ces salles sont avant tout destinées à la production, en particulier pour réaliser des pré-tests ou des pré-séries. « Il existe peu de salles propres proposées en location. Il y a quelque temps, j'ai rencontré par exemple une entreprise strasbourgeoise qui voulait faire des tests de production avant une industrialisation. Or investir dans une nouvelle salle blanche, cela coûte cher et ça prend du temps », estime Maroun Bahout. Les locataires pourront être des clients locaux, en particulier des adhérents des clusters Polepharma ou Cosmetic Valley.

La prospection démarre

 

Mais le directeur de la prospection n'exclut pas d'attirer des sociétés étrangères. Il compte ainsi utiliser les services du Codel (Comité de Développement Économique d'Eure-et-Loir) pour faciliter la promotion du site à l'international. « Nous étions présents au salon CPhI en octobre dernier et nous avons pu détecter une dizaine d'entreprises étrangères dans les milieux de la pharmacie, des cosmétiques et de la plasturgie », ajoute Maroun Bahout. Il insiste par ailleurs sur la localisation géographique du parc industriel à proximité de Paris, à moins d'une heure de l'aéroport d'Orly et 1 heure 30 de l'aéroport de Roissy. Et ce, sans présenter les prix de la petite couronne parisienne. Le site est en outre localisé en zone franche urbaine, ce qui donne droit à de nombreux avantages fiscaux. « Nous n'avons pas encore arrêté les tarifs de location, mais ils seront très compétitifs. Nous le voyons déjà au niveau de notre offre tertiaire », estime Maroun Bahout. D'ailleurs, depuis la réhabilitation du site, déjà 350 emplois ont été recréés. Le projet pôle blanc devrait apporter sa contribution pour arriver à 600 créations d'emplois fin 2015. « C'est un objectif atteignable », estime aujourd'hui Maroun Bahout.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Catalent investit 27 M€ sur son site de Limoges

Catalent investit 27 M€ sur son site de Limoges

Le géant américain Catalent a annoncé un investissement de 27 millions d'euros pour son site français de Limoges (Haute-Vienne). La CDMO a pour objectif d'en faire sa base européenne sur des[…]

Unither fait sa rentrée en Chine

Unither fait sa rentrée en Chine

Façonnage : « Un secteur très dynamique et à forte valeur ajoutée »

Façonnage : « Un secteur très dynamique et à forte valeur ajoutée »

[Dossier Production stérile] : Les CDMO poursuivent leur offensive

[Dossier Production stérile] : Les CDMO poursuivent leur offensive

Plus d'articles