Nous suivre Industrie Pharma

Le principe actif pour renforcer la compétitivité

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

Le cluster Polepharma et le cabinet de conseil KL Management entament une collaboration exclusive sur ce thème, baptisée Opex by Polepharma. Entretien avec Fabien Riolet, directeur général de Polepharma.

L'Opex, qu'est-ce que c'est ? « L'Excellence Opérationnelle se caractérise par une pratique exceptionnelle de management, d'organisation et d'obtention de résultats remarquables », écrivait Peter Ferdinand Drucker, dans son ouvrage La pratique de la direction des entreprises, Éd. d'Organisation, 1957. L'Excellence Opérationnelle se construit par l'amélioration continue des processus, le management de la performance et le développement des talents dans l'entreprise. Les entreprises championnes de l'Opex travaillent simultanément sur ces trois axes pour accélérer l'impact positif, garantir et pérenniser des résultats qui s'améliorent. Bien que différentes par leur métier ou leur culture, ces entreprises championnes de l'Opex partagent trois points communs :

- de véritables leaders de changement : visionnaires ou gourous ? Non. Des professionnels de tous profils, de tous échelons dans le corps social de l'entreprise. Ils ont une vision simple et claire de ce que l'Opex peut apporter dans l'amélioration des résultats individuels et collectifs.

- un système de management de la performance industrielle : L'Opex, un outil de management ? Bien plus, l'Opex est un système de gouvernance de l'entreprise industrielle. La stratégie de développement, l'initiative de projets structurants, la définition d'objectifs est d'abord l'affaire du management.

- une organisation apprenante qui favorise un cycle vertueux : Des solutions toutes faites dictées par un top-management sûr de son fait ? Plutôt une entreprise voulue et vécue comme une infrastructure apprenante. Le top-down et le bottom-up alimentent des processus qui s'appuient sur la culture de l'entreprise, sur la capacité de chacun à utiliser les techniques de questionnement et de résolution de problèmes, dans un échange continu et organisé.

3 questions à Fabien Riolet, directeur général de Polepharma

L'Opex by Polepharma, un principe actif indispensable à notre industrie, pourquoi ? Parce qu'elle est membre du club des grands pays pharmaceutiques, la France peut et doit déployer un modèle d'excellence, sans pour autant en imposer le modèle unique. L'exemple japonais est à ce titre une source d'inspiration, je vous en reparlerai. Fédérant plus de 150 industriels de la filière représentant 53 % de la production de médicament en France, Polepharma agit à leur côté pour qu'ils soient les meilleurs dans la compétition mondiale. Créer de la valeur ajoutée collective, capter les signaux faibles et les transformer en mutualisation des meilleures pratiques, telle est notre ambition quotidienne. Elle se traduit par un programme d'actions concrètes et efficaces pour générer des gains de productivité, de rentabilité, en un mot de compétitivité. Concrètement, l'Opex by Polepharma améliore quoi ? Qualification de la main d'oeuvre, standards, système de management de la performance des outils industriels, normes, achats, supply chain, assurance qualité, traçabilité, gestion documentaire, toutes les composantes de notre industrie sont éligibles à l'emploi du principe actif qu'est l'Opex. Quelle est votre feuille de route ? Accompagnés par KL Management dans un partenariat exclusif, en lien étroit avec le Grépic, nous proposons aux industriels adhérents un programme pluridisciplinaire pour améliorer leur compétitivité. Au cours de l'année, des rencontres multiples traceront une cartographie précise de nos réalisations. Cette tribune Opex by Polepharma s'en fera l'écho, je le souhaite, pour le bénéfice de tous. Parmi les leviers à activer, il y a l'agilité pour gagner des parts de marché en améliorant les délais de fabrication, la polyvalence des équipes, la qualité. Conséquence attendue de cette agilité accrue : des délais commerciaux plus courts, une meilleure confiance des clients et une plus grande fiabilité des fournisseurs. Autre levier, l'efficacité pour gagner en rentabilité en abaissant les coûts de la production et de la qualité, et en réduisant le niveau des stocks. L'efficacité engendrera une amélioration continue des fondamentaux de l'entreprise industrielle : une meilleure marge d'exploitation, une optimisation du BFR et une capacité accrue à investir. Ainsi, selon leurs intérêts, les membres de Polepharma travaillent sur le mode de la « fertilisation croisée » pour mutualiser leurs coûts de formation, promouvoir leurs savoir-faire, optimiser en commun leurs solutions logistiques...pour finalement améliorer leur compétitivité.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bioproduction : un panorama inédit pour identifier les points forts et les faiblesses en Europe

Bioproduction : un panorama inédit pour identifier les points forts et les faiblesses en Europe

Le Council of european bioregions (CEBR), en partenariat avec EIT Health, vient de publier un panorama de la bioproduction en Europe. Les auteurs de ce panorama nous éclairent sur les objectifs et les enseignements à tirer de cette[…]

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Plus d'articles