Nous suivre Industrie Pharma

Le nouveau Teva/Ratiopharm devient n°1 en Europe

Juliette Badina

Sujets relatifs :

, ,
Teva prend Pfizer de vitesse

Pfizer qui officialisait son offre sur Ratiopharm, vient d'être pris de vitesse par Teva. Mais selon Reuters, le groupe américain pourrait se rabattre sur le génériqueur allemand Stada Arzneimittel. Ce dernier a enregistré un chiffre d'affaires de 1,57 Mrd € en 2009.

Le nouveau Teva/Ratiopharm devient n°1 en Europe

Répartition géographique des ventes de Teva en 2009

© Source : Teva

Après une bataille de plusieurs mois, où Teva, Pfizer et Actavis étaient encore en lice dans les dernières semaines, c'est finalement le génériqueur israélien qui met la main sur son concurrent allemand Ratiopharm. Alors que Teva avait déjà mis 7,4 milliards de dollars sur la table pour Barr Pharmaceuticals en 2008 (CPH n°433), l'opération s'élève aujourd'hui à près de 5 Mrds $.

La cession du laboratoire génériques Ratiopharm, dont le groupe allemand Merckle est contraint de se séparer après le suicide en janvier 2009 de son propriétaire, le milliardaire Adolf Merckle (CPH n°450), intéressait une dizaine d'acteurs de la pharmacie. Des acteurs comme les géants Sanofi-Aventis ou Pfizer, et les génériqueurs Actavis, Mylan et Teva, ainsi que des fonds d'investissements avaient soumis des offres. Mais c'est finalement le génériqueur israélien Teva qui s'empare du génériqueur allemand. Alors que la presse internationale indiquait des montants proposés de 2 voire 3 milliards d'euros, c'est aujourd'hui 3,625 Mrds € qui sont mis sur la table. « Un prix juste, qui reflète la valeur de la société, indique Shlomo Yanai, p-dg de Teva. D'autant plus que nous pensons générer des synergies d'au moins 400 millions de dollars dans les trois ans grâce à cette acquisition ». La transaction, soumise à l'approbation des autorités, devrait être finalisée d'ici à la fin de l'année. Avec un tel montant, cette transaction est la plus importante dans les génériques depuis que Teva a repris l'américain Barr Pharmaceuticals, pour 7,4 Mrds $ en 2008.

Des ventes pro-forma de 16,2 Mrds $

La transaction permet de créer un nouveau leader dans le domaine des génériques en Europe. Avec des ventes de 1,6 Mrd € en 2009, Ratiopharm est le n°2 de son secteur en Allemagne avec 28 % des parts de marché, et le n°6 mondial. Les revenus pro-forma du nouveau géant sont de 16,2 Mrds $ en 2009, dont 5,2 Mrds $ sur le Vieux continent. Teva se renforce notamment en Allemagne, où il deviendra après finalisation de la transaction, le n°2 du deuxième marché mondial des génériques, estimé à 8,8 Mrds $. Mais également en Espagne, Italie, Royaume-Uni, Hongrie, Portugal et aux Pays-Bas, où il sera leader du marché. Ainsi qu'en France et dans 16 autres pays européens où Teva prendra position dans le top 3 des génériqueurs. « Cette acquisition nous permet d'avancer à grands pas dans notre objectif de triplement de nos ventes européennes d'ici à 2015 », indique Gerard Van Odijk, p-dg de Teva en Europe.

Ailleurs, la transaction permettra notamment à Teva de doubler ses ventes au Canada. Ratiopharm y emploie 400 personnes dans ses installations de Mirabel (Québec) et de Mississauga (Ontario), et génère des ventes annuelles frôlant les 300 M$. Le groupe allemand avait en effet mis la main sur Technilab Pharma et AltiMed dans les années 2000. La nouvelle entité Teva/Ratiopharm dispose d'un effectif de 40 000 employés dans le monde, dont 18 000 en Europe. Selon Teva, la transaction ne devrait pas avoir de conséquence lourde sur l'effectif.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles