Nous suivre Industrie Pharma

Le marché français du médicament toujours en récession

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Les entreprises du médicament (Leem) ont une nouvelle fois alarmé sur la situation du marché pharmaceutique dans l'Hexagone. L'édition 2014 de leur bilan économique, diffusée le 16 juillet, confirme la tendance baissière observée par le Leem en début d'année, et récemment par l'ANSM. En 2013, les laboratoires ont généré un chiffre d'affaires de 53,04 milliards d'euros en France, dont environ 50 % à l'exportation (26,3 Mrds €, soit + 4 %). « Les exportations retrouvent ainsi les grandeurs de 2008 à 2010, après une année 2011 marquée par une dégradation de la conjoncture des pays acheteurs de médicaments », a précisé le Leem. En 2013, la Belgique a été le premier pays destinataire des exportations françaises, devant l'Allemagne et les États-Unis. En revanche, les ventes des médicaments en ville se sont élevées à 20,6 Mrds €, soit un recul de 2,4 % par rapport à 2012. Le marché des médicaments remboursables a vu son chiffre d'affaires s'affaisser de 2,3 %, à 18,64 Mrds €, après une année 2012 déjà en décroissance de 3,3 % et deux années de stagnation en 2010 et 2011. Du côté du marché hospitalier, les ventes sont restées plutôt stables et ont faiblement progressé de 0,8 %. « Parmi les grands marchés mondiaux, et plus particulièrement parmi les cinq acteurs européens du médicament, la France est le seul pays qui continue d'afficher une décroissance du chiffre d'affaires médicament remboursable en 2013 », s'inquiète le Leem. Selon des données d'IMS Health, qui s'appuient sur les ventes des grossistes-répartiteurs et des laboratoires aux pharmaciens de produits de prescription et de certains produits OTC, les États-Unis, le Japon, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Espagne ont ainsi enregistré une croissance positive en 2013.

Dans l'Hexagone, les effectifs pâtissent également d'une baisse continue depuis plus de cinq ans. Le secteur employait 100 968 personnes en 2012, contre 101 926 salariés en 2011. En 2012, 33 réorganisations ont été annoncées en France, qui ont conduit à 27 plans de sauvegarde l'emploi et à 4 438 suppressions de postes. « La décroissance de l'emploi devrait atteindre - 2,1 % en 2013, faisant passer les effectifs salariés sous la barre des 100 000 personnes », estime en outre le Leem. L'organisation a une nouvelle fois pointé du doigt les mesures de régulation et de fiscalité du grouvernement. « La France continue de faire porter, chaque année, sur les industriels du médicament, l'essentiel des économies opérées sur les dépenses d'assurance-maladie (50 % des économies sur le poste médicament, qui ne représente que 15 % des dépenses) », regrette le Leem. « Après une année 2013 marquée par un recul inédit de l'emploi industriel dans notre secteur, et par un recul tout aussi alarmant des investissements productifs, la France doit - de toute urgence - se doter d'un nouveau modèle de régulation », a pour sa part estimé Patrick Errard, le président du Leem.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

L’indépendance sanitaire est un sujet phare aux Etats-Unis. Elle entre dans le cadre de la stratégie America First du président Donald Trump. A ce titre, la société publique de fabrication de[…]

19/05/2020 | CoronavirusCovid-19
Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Plus d'articles