Nous suivre Industrie Pharma

Le Leem veut compter dans la présidentielle 2017

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Ce sont des voeux très politiques que le syndicat des Entreprises du médicament (Leem) a adressés à la presse en ce début d'année. Globalement, le président du Leem, Patrick Errard, tire un bilan plutôt mitigé de l'année 2016, avec de belles réussites, notamment la création du collectif santé 2017, mais aussi des échecs importants avec la loi de santé publique et le PLFSS (projet de loi de finance de la Sécurité sociale, voir interview du CPH n°787). Malgré tout, pas question pour Patrick Errard d'être « le Leem des jérémiades ». Bien décidé à rester « force de proposition », le Leem s'est attelé fin 2016 à construire une plateforme politique, qui comprend notamment un comparateur de programmes de santé des candidats à la présidentielle 2017. Le but étant de « mettre la santé au coeur du débat présidentiel ». Patrick Errard s'est même risqué à énumérer les points de convergence et de divergence des principaux candidats, à savoir François Fillon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. Sans surprise, le premier et le troisième séduisent plus le Leem que les deux derniers, même si Patrick Errard se garde bien de donner ses intentions de vote. Dans les grandes lignes, le Leem souhaite l'instauration d'un plan quinquennal de santé publique et de financement de notre système de santé, et la remise à plat de la régulation du secteur avec un taux L non punitif et unique.

Trois objectifs majeurs pour 2017

Pour 2017, les Entreprises du médicament se sont fixé trois grands objectifs. Le premier consiste à continuer les actions entreprises dans la régulation de l'accès au marché et du prix des innovations. Le deuxième est de réussir le défi de la transformation des métiers du secteur à l'ère du digital et de la robotisation, en créant des « néométiers » et en faisant évoluer les anciens, notamment les métiers de visiteurs médicaux, les premiers touchés par les plans de sauvegarde de l'emploi (PSE). Et enfin, le troisième, de taille, est de tenter de changer l'image négative et la mauvaise réputation du secteur par le grand public, notamment en renforçant la communication sur les réseaux sociaux. En 2016, le secteur du médicament comptait environ 98 000 salariés en France, dont 45 000 dans la production.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Le gouvernement philippin a annoncé, le 1er mars, son intention d'engager des poursuites contre des responsables de Sanofi Pasteur pour « négligence grave ayant entraîné la mort » concernant le[…]

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles