Nous suivre Industrie Pharma

Le Leem toujours vent debout contre le PLFSS 2016

C.B.

Sujets relatifs :

, ,

Face aux mesures d'économies décrites dans le PLFSS 2016 pour le secteur du médicament (1,7 Mrd €), les Entreprises du médicament (Leem) viennent de publier un document synthétique intitulé « Les 10 raisons de faire autrement ». L'objectif : mettre en lumière les principaux freins au développement de l'industrie du médicament. « Les dix grands indicateurs que nous y avons développés sont la preuve irréfutable qu'il faut, aujourd'hui, s'y prendre autrement pour permettre à un secteur stratégique comme le nôtre de jouer pleinement son rôle », assure Patrick Errard, président du Leem. Régulation économique, accès au marché, fiscalité, exportations, emploi... le Leem décrypte les indicateurs clés de son activité. Ainsi, pour les Entreprises du médicament, les économies demandées, en constante progression ces dernières années (de 1,1 Mrd € en 2012 à 1,7 Mrd € en 2015) ont entraîné « une perte de rentabilité et une contraction de chiffre d'affaires », sans pour autant résoudre le déficit de l'Assurance-maladie (-5,9 Mrds € en 2012, -7,2 Mrds € en 2015).

Inquiétudes sur les délais d'enregistrement

Autre point inquiétant selon le Leem, « la longueur des délais de mise à disposition des médicaments », qui s'élève à 440 jours après l'autorisation de mise sur le marché dans l'Hexagone, alors que le délai requis par la réglementation européenne est de 180 jours. La France se place aujourd'hui dans les trois plus mauvais pays, devant le Portugal et la Pologne (qui affichent respectivement un délai de 602 et 699 jours). Le secteur a aussi enregistré une baisse de ses effectifs directs durant six années consécutives. De 108 407 personnes travaillant dans les laboratoires détenteurs d'AMM et des façonniers en 2008, ils n'étaient plus que 99 453 en 2013. Les exportations, quant à elles, affichent un « repli historique », selon le Leem (-5 % entre 2013 et 2014, à 25 Mrds €). Par ailleurs, les investissements productifs dans le médicament ont baissé de 44 % ces quatre dernières années. Ainsi, selon Patrick Errard, « tous les indicateurs de notre activité sont au rouge. Année après année, le recours systématique aux coups de rabot budgétaires produit les mêmes effets sur l'ensemble des acteurs du système de santé », affirme-t-il.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil L'émission Cash Investigation d'Elise Lucet : « Travail : ton univers impitoyable » nous a tous interpellés. Elle évoque notamment les[…]

01/12/2017 | Santé publiqueFILIÈRE
PeptiDream collaborera avec Bayer

PeptiDream collaborera avec Bayer

API : Avista double ses capacités de production au Colorado

API : Avista double ses capacités de production au Colorado

Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

Plus d'articles