Nous suivre Industrie Pharma

Le Leem signe un second accord collectif sur le contrat de génération

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Le syndicat des entreprises du médicament (Leem) annonce la signature d'un nouvel accord collectif sur le contrat de génération, conclu avec la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC et l'UNSA après quatre réunions de négociations. Un peu plus de trois ans après la signature d'un premier accord collectif sur le contrat de génération (CPH n°642), les entreprises du médicament ont voulu dresser un premier bilan des engagements pris, mais aussi en contracter de nouveaux, dans l'idée de développer et maintenir l'emploi dans le secteur. Pour ce faire, les partenaires sociaux se sont engagés, d'ici à 3 ans, à ce que 30 % des embauches concernent un jeune de moins de 30 ans et 10 % un salarié de 50 ans et plus. En outre, ils s'engagent à augmenter la part des alternants accueillis par les entreprises du médicament de plus de 10 % chaque année.

La collaboration intergénérationnelle sera également favorisée, notamment à travers un mécénat de compétence et des échanges entre salariés. Une fois étendu, cet accord de branche permettra aux TPE et PME de moins de 300 salariés d'être exonérés de la pénalité financière prévue à l'article L.5 121-8 du code du travail, qui peut représenter jusqu'à 1 % de la masse salariale et qui s'applique lorsqu'une entreprise de 50 à 300 salariés n'est pas couverte par un accord collectif ou de branche. Dans son communiqué, le Leem rappelle que, « si les effectifs des entreprises du médicament se sont stabilisés en 2015, avec une baisse limitée à 0,1 % » par rapport à 2014 (CPH n°780), « des signaux d'alerte persistent et laissent craindre une nouvelle dégradation des effectifs ».

Parmi les signaux énumérés figurent l'alourdissement de la fiscalité générale et sectorielle du médicament, la perte d'attractivité industrielle de la France ou encore la concurrence grandissante des pays émergents et européens, qui se traduit par un transfert des activités de R&D des groupes pharmaceutiques. Début novembre, le syndicat des entreprises du médicament avait d'ailleurs tenu à « alerter les pouvoirs publics sur la nécessité d'initier une politique industrielle volontariste pour maintenir les emplois d'un secteur identifié comme stratégique par le président de la République, le Premier ministre, et par plusieurs rapports ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Dans un avis publié le 28 février 2019, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande de ne plus utiliser les produits à base d'argile comme le Smecta (diosmeticte) chez les[…]

11/03/2019 | PanoramaPanorama
Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles