Nous suivre Industrie Pharma

Le G5 Santé se penche sur les nouveaux modèles de la recherche

Aurélie Dureuil

L'association a tenu ses 3es rencontres sur le thème de la recherche. L'occasion de détailler les nouveaux enjeux et notamment la bio-informatique.

« Nous vivons une véritable révolution médicale », c'est sur ces mots que Marc de Garidel, président du G5 Santé, vice-président du CSF Santé et p-dg d'Ipsen, a ouvert les 3es rencontres du G5 Santé. L'association qui regroupe 8 entreprises françaises du secteur s'est penchée sur le thème de la recherche et surtout des « nouveaux modèles, nouveaux leviers » qui se présentent pour l'industrie. « Nous voyons une accumulation de nouveautés dans la personnalisation du traitement. Nous vivons de grands moments et devons continuer à avoir un dialogue avec le gouvernement », a souligné Marc de Garidel en présence de la secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, Geneviève Fioraso. Si le président du G5 entend maintenir le dialogue, il a tenu à « interpeller » la membre du gouvernement sur « le PLFSS2015 qui nous préoccupe beaucoup ». Geneviève Fioraso, qui ne s'est pas exprimée sur le PLFSS, a elle « salué l'engagement des entreprises du G5 qui font de la recherche une priorité et de la France une plateforme » et a appelé à ce que « les travaux du Csis reprennent bientôt ». La secrétaire d'État a par ailleurs regretté « la trop faible contribution de la recherche française dans les projets européens » et a souhaité que « tous les acteurs publics et privés se mobilisent pour Horizon 2020 ». Avant de débuter cette matinée de débats, Marc de Garidel a également souligné l'importance de « l'écosystème » de recherche français et « une des caractéristiques de ces rencontres » qui visent à « rapprocher le public et le privé ». Et la première table ronde a permis d'illustrer cette collaboration public/privé.

Les débats qui ont suivi ont permis d'aborder les thèmes de la bioinformatique et de projets menés en collaboration entre des sociétés du secteur de la santé, des sociétés spécialisées dans l'informatique et des organismes de recherche public. À l'exemple du programme BioIntelligence, débuté en 2009 et qui s'est achevé à l'été 2014.

 

BioPLM, une plateforme de recherche collaborative

 

Cinq ans après son lancement, le programme BioIntelligence a porté ses fruits avec la mise en place d'un outil informatique pour l'aide à la recherche et à l'innovation dans le secteur de la santé. Nommée BioPLM, cette plateforme est présentée comme un outil pour une « R&D scientifique collaborative », selon Patrick Johnson, vice-président Corporate research et science de Dassault Systèmes, porteur du projet. Un projet décrit par Jean-Luc Belingard, p-dg de BioMérieux, comme « assez avant-gardiste » reposant sur « la rencontre entre les sciences de l'information et les sciences de la vie ». De son côté, Yves Lévy, p-dg de l'Inserm, a tenu à détailler les motivations de l'organisme de recherche public pour « participer à la suite de BioIntelligence ». D'abord pour la pluri-disciplinarité de ce programme qui a permis de « rapprocher des acteurs ». Le deuxième point repose sur « une vision systémique avec une finalité annoncée de développer de nouvelles méthodes, de nouvelles technologies » afin de « mieux appréhender les masses d'informations » dans le développement de nouveaux médicaments. Ensuite, pour « cette nouvelle manière de concevoir les expériences et l'expérimentation scientifique ». Enfin, pour « rattraper le retard technologique dans les sciences du vivant ». Le dirigeant de l'Inserm a ainsi souligné l'importance de ce projet qui permet de se placer « en amont et en avance des agences réglementaires ». « Il faudra démontrer que les systèmes de modélisation vont au-delà du risque. Les essais cliniques de demain ne seront sûrement pas avec les données des essais d'aujourd'hui », ajoute-t-il. Du côté des industriels, Sanofi s'est par exemple intéressé à la simulation des essais cliniques en oncologie, selon Philippe Monteyne, vice-président R&D France. Si Bernard Charlès, dg de Dassault Systèmes, s'est également félicité de « cette formidable collaboration », il a cependant tempéré l'enthousiasme des industriels présents, estimant que le secteur affiche 30 ans de retard dans le domaine de la numérisation.

Outre la question des nouveaux modèles avec l'intégration d'outils informatiques de plus en plus performants et dédiés au secteur de la santé, les rencontres du G5 ont été l'occasion de revenir sur le changement de modèles de l'innovation dans le domaine, avec notamment l'Open innovation. « Nous avons passé le cap de l'open innovation. Nous sommes au-delà. Dans nos entreprises aussi, nous sommes au-delà de l'industrie pharmaceutique pour prendre en compte les industries de santé. Et aujourd'hui, nous allons au-delà de l'industrie de santé », a souligné Claude Bertrand, président de l'Ariis et vice-président exécutif, R&D, directeur scientifique d'Ipsen, faisant référence à l'arrivée d'acteurs du secteur des systèmes d'informations, notamment. « L'innovation, ce n'est pas quelque chose qu'on décide, c'est de créer un contexte. Un des leviers, c'est le mélange des genres », a-t-il conclu. Le mot de la fin est revenu à Marc de Garidel. Si le thème de l'innovation est « un sujet fondamental » pour le président du G5, il appelle à également « innover dans la régulation »...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

Publi-Rédactionnel

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

La nouvelle version de l'isolateur VarioSys (PSI-L 2.0) à de quoi séduire : catalyseurs intégrés, cartouches filtrantes (FiPa) à haute efficacité et système SKANFOG breveté. La[…]

08/07/2020 |
Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Plus d'articles