Nous suivre Industrie Pharma

Le français Roowin change de stature

Le spécialiste de la chimie fine Roowin entre dans une nouvelle ère. Fondée en 1998 par Patrice Rool, la société devrait investir dans quelques semaines de nouveaux locaux plus spacieux au sein du parc parisien Biocitech. Elle disposera de plus de 1600 m2, contre les 700 qu'elle occupe pour le moment, toujours sur le bioparc de Sanofi-Aventis. Ce déménagement permettra à Roowin de monter en puissance. « En ce qui concerne nos activités de R&D, nos nouvelles installations comprendrons une cinquantaine de sorbonnes, au lieu de douze actuellement, indique Patrice Rool. Ces dernières nous permettent pour le moment de gérer entre 20 et 30 projets simultanément, chacun ayant une durée de vie d'environ un à deux mois ». La société devrait disposer d'une salle blanche (classe 100000), qui hébergera un laboratoire de R&D avec des isolateurs permettant de manipuler des cytotoxiques et des produits stériles. De nombreux acteurs de la chimie fine se dotent ou se sont déjà dotés de ce type d'équipement. Patrice Rool estime que le risque de surcapacité y est limité: « La demande pour ces molécules est loin d'être assouvie, cela devient un must-have dans la profession. Notre investissement répond d'ailleurs au suivi d'un projet GMP pour un de nos clients ». Au final, Rowin disposera ainsi en R&D de cette salle blanche et de quatre laboratoires, au lieu de deux actuellement. Pour le développement chimique, Roowin dispose d'une unité kilo-lab, dont les réacteurs vont de 5 à 50 litres. Cette dernière devrait voir sa surface multipliée par 6 avec l'installation de postes de travail supplémentaires (réacteurs de 25 litres équipés). Et l'entreprise parisienne s'appuie aussi sur un pilote comprenant une large gamme de réacteurs (acier émaillé, hasteloy, inox), qui lui permet d'assurer la production de lots pour essais cliniques de phase I à IIa. Ce pilote devrait accueillir dans les prochaines semaines un appareillage cryogénique pour réaction à basses températures. La production GMP devrait être l'un des piliers de la croissance de la société dans les prochains mois, ainsi que les services analytiques, autre compétence forte de Roowin, notamment grâce à la RMN 300 MHz détenue en propre. Dans cette activité, « nous allons doubler la surface de notre laboratoire, avec une séparation physique des aires GMP et non GMP », précise Patrice Rool. En marge des équipements, le dirigeant met l'accent sur le système qualité: « Nous avons été certifiés ISO 9001 début 2006, et avons été audités par nos clients en GMP cette année, indique-t-il. Roowin prépare aussi sa certification ISO 14001 (Environnement) pour la fin 2007 et l'OSHAS 18001 (Sécurité et santé) en 2008. Je suis persuadé que ces normes joueront un rôle discriminant important par rapport à nos concurrents à moyen terme. » Parmi les autres services que Roowin propose, « des salariés apportant des plus values spécifiques pouvant être affectés aux projets correspondants », ajoute-t-il. Roowin veut mettre le cap sur l'international L'installation de Roowin dans ses nouveaux locaux doit lui permettre de s'adapter à la forte croissance de son activité. « Nous comptons plus que doubler notre chiffre d'affaires en 2007, à environ 3,2 M? », précise P. Rool. La société, qui a reçu le soutien de Banexi Venture Partners fin 2005, a vu cette évolution s'accompagner de nombreuses créations de postes. De 5 en 2003, l'effectif de Roowin est passé à 23 l'an dernier et devrait atteindre 30 cette année. Quasiment exclusivement en relation avec des clients français – grands laboratoires ou jeunes entreprises innovantes, à parité – l'entreprise veut s'ouvrir à l'international. À cette fin, Philippe Faucher vient de la rejoindre en tant que directeur général en charge, entre autres, du développement des affaires. Objectif: « l'Europe dans un premier temps, puis les États-Unis et enfin le Japon », précise-t-il. Les dirigeants confient que « des alliances avec des industriels disposant de capacités industrielles étaient envisagées. Mais ces accords ne se feront qu'en fonction des demandes des clients, dans le respect de notre liberté d'action et notre réactivité ». n C.M.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

CDMO : CordenPharma investit en France et en Allemagne

CDMO : CordenPharma investit en France et en Allemagne

La CDMO spécialisée dans les API, CordenPharma, a annoncé deux augmentations de capacités. Sur son site de Chenôve (Côte-d’Or), un investissement va permettre d’étendre la production de[…]

03/12/2021 | InvestissementCDMO
Covid-19 : Ose Immunotherapeutics fait le point sur son candidat-vaccin

Biotech en France

Covid-19 : Ose Immunotherapeutics fait le point sur son candidat-vaccin

Sanofi détaille sa stratégie sur les vaccins

Sanofi détaille sa stratégie sur les vaccins

Dans les pipelines : Roche, BMS, AbbVie

Dans les pipelines : Roche, BMS, AbbVie