Nous suivre Industrie Pharma

Le fonds Elliott part à l'assaut d'Actelion

Christian Robischon

Sujets relatifs :

, ,
Le fonds Elliott part à l'assaut d'Actelion

Jean-Paul Clozel, actuel p-dg d'Actelion.

© © Actelion

Le hedge fund anglo-saxon Elliott vient défier Actelion, la plus grosse biotech européenne (2 460 salariés) dont il détient quelque 6 %. A la prochaine assemblée générale, le 5 mai, il demandera le remaniement de fond en comble du Conseil d'administration en proposant six candidats alternatifs sur neuf sièges, dont d'anciens dirigeants de Novartis et Merck Serono. Il réclame aussi le départ du p-dg, le Français Jean-Paul Clozel. Ses griefs : des administrateurs pas assez indépendants des dirigeants exécutifs et une absence à ses yeux de vision de long terme, au-delà de l'actuel médicament-phare le Tracleer (bosentan), ce qu'il se fait fort de combler par la constitution d'un comité stratégique. Le fonds s'appuie aussi sur l'arrêt récent des développements de l'Almorexant contre l'insomnie. Elliott ne fait pas mystère de vouloir préparer le terrain à une vente d'Actelion. La rentable biotech bâloise (300 millions d'euros de bénéfice net en 2010 pour un CA de 1,5 milliard d'euros) prépare sa défense. Dans une lettre aux actionnaires diffusée fin mars, son Comité directeur souligne que deux molécules (Macitentan et Selexipag) sont en phase III « avancée », de façon à maintenir le leadership dans l'anti-hypertension artérielle pulmonaire que procure le Tracleer. Le total de dix molécules en phases cliniques dans des domaines variés ajoutées à 5 autres attendues cette année rendent inappropriés selon lui les arguments d'une vente ou d'une insuffisante valorisation des actions. Il annonce aussi que les deux administrateurs dont Elliott acceptera le maintien ont renouvelé leur soutien à l'actuelle équipe dirigeante. Des rumeurs régulières courent sur le rachat d'Actelion, la dernière en date émanait de la presse américaine, cet automne, pour évoquer l'hypothèse Amgen.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Boehringer supprimerait 178 postes en France

Boehringer supprimerait 178 postes en France

Coup dur pour les 830 salariés de la filiale française de Boehringer Ingelheim. La direction prévoit de réduire les effectifs d'environ 20 % au cours des prochains mois dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi. Le plan entraînerait la[…]

01/10/2013 | Laboratoires
Fareva s'empare de l'usine Pfizer d'Amboise

Fareva s'empare de l'usine Pfizer d'Amboise

Bayer vise 1,3 Mrd € de ventes en Russie en 2017

Bayer vise 1,3 Mrd € de ventes en Russie en 2017

Amatsigroup fusionne ses filiales

Amatsigroup fusionne ses filiales

Plus d'articles