Nous suivre Industrie Pharma

Le devenir de l'EMA voté en novembre

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Le 22 juin dernier, le président du Conseil européen Donald Tusk a annoncé que les 27 pays de l'Union européenne étaient tombés d'accord sur la procédure de sélection des villes qui accueilleront les deux agences européennes, actuellement basées à Londres, après le Brexit. « L'UE des 27 décidera par vote en novembre du déménagement des agences de l'UE actuellement au Royaume-Uni », a-t-il déclaré, dévoilant dans une illustration le calendrier détaillé des quatre étapes menant au déménagement de l'Agence européenne du médicament (EMA) et de l'Autorité bancaire européenne (EBA). Les 27 ont ainsi jusqu'au 31 juillet pour proposer leurs villes candidates, enjeu économique de taille au vu des retombées régionales que l'installation d'une de ces deux agences pourrait générer. Dans un second temps, la Commission européenne évaluera les différentes candidatures jusqu'au 30 septembre. En octobre aura lieu une « discussion politique » entre les 27 pays, au regard de l'évaluation rendue par la Commission. Enfin, un vote au niveau ministériel aura lieu en novembre pour décider définitivement de l'avenir de l'EMA et de l'EBA. Donald Tusk estime par ailleurs que cette décision « confirme l'unité des 27 » et « réduit l'incertitude autour du Brexit ». Pour rappel, la France propose la candidature de Lille (CPH n°798), en compétition face à Amsterdam (Pays-Bas), Copenhague (Danemark), Bratislava (Slovaquie) ou encore Barcelone (Espagne). Pour défendre la candidature de Lille, la ministre de la Santé Agnès Buzyn assemble une « task force » qui sera déployée dans les mois qui viennent. Cette « task force » a pour ambassadeur le Pr Jean-Luc Harousseau, médecin hématologue, ancien président de la Haute autorité de santé (HAS) et homme politique. La région Hauts-de-France, la municipalité, la Métropole Européenne de Lille ou encore le pôle Eurasanté de Lille seront également de la partie pour consolider de dossier de Lille. En conférence de presse, la ministre a tenu à rappeler les atouts de cette ville, proche de Londres : « des infrastructures très développées, un tissu dense d'acteurs innovants en recherche scientifique et technologique au service de la santé et une réelle dynamique économique et culturelle ». La principale mission de l'EMA est la protection et la promotion de la santé publique et animale à travers l'évaluation et la supervision des médicaments à usage humain et vétérinaire. C'est elle qui est chargée de l'évaluation scientifique des demandes d'autorisation européennes de mise sur le marché des médicaments.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les médicaments contre Alzheimer ne seront plus remboursés

Les médicaments contre Alzheimer ne seront plus remboursés

C'est officiel. À compter du 1er août 2018, l'achat des médicaments contre la maladie d'Alzheimer ne fera plus l'objet d'un remboursement par l'Assurance-Maladie. Cette mesure fait suite à la[…]

11/06/2018 | PanoramaPanorama
Désaccord entre l'Afipa et l'ANSM

Désaccord entre l'Afipa et l'ANSM

Lancement d'un site d'informations grand public sur la recherche clinique

Lancement d'un site d'informations grand public sur la recherche clinique

Le Codeem veille sur les bonnes pratiques

Le Codeem veille sur les bonnes pratiques

Plus d'articles