Nous suivre Industrie Pharma

Le britannique Ultrafine poursuit le développement du site de Manchester

Sujets relatifs :

,
Le britannique Ultrafine, spécialisé dans le drug discovery et la production à façon de principes actifs en lots cliniques, continue son développement, après l'annonce en novembre du début des travaux de construction d'une unité sur son site de Manchester (Royaume-Uni).
La compagnie vient en effet d'annoncer l'augmentation des capacités de production de son unité kilo-lab, avec l'installation de deux réacteurs de 50 et 20 L, d'un réacteur de 20 L pressurisé, d'un système de contrôle de l'atmosphère et d'un évaporateur à film raclé. Dans le même temps, la compagnie a obtenu la certification ISO 9001 : 2000 auprès du British Standards Institute pour ses installations de Manchester. Ce nouvel investissement intervient alors que la compagnie doit inaugurer en mars 2002 un nouveau laboratoire de développement comprenant 26 ateliers à atmosphère contrôlée et disposant de capacités allant du millilitre à 20 L. La compagnie britannique complète ainsi son offre de services à l'industrie pharmaceutique, alors qu'elle a lancé en novembre la construction d'une unité de production hébergeant un réacteur de 200 litres qui viendra compléter les capacités existantes de la compagnie (réacteurs de 20 et 50 litres). Selon la compagnie, la nouvelle unité pourra produire des lots allant jusqu'à 20 kg. Fondée en 1984, Ultrafine avait par ailleurs signé en octobre 2003 un contrat de synthèse à façon de lots cliniques avec l'américain Arakis Ltd. Ce dernier est spécialisé dans le développement de médicaments dans les domaines de l'oncologie et de la rhumatologie. Et ce en s'appuyant sur son expertise dans le domaine des cytokines. Ce contrat porte sur les opérations de montée en échelle et la production de l'ATI 2042, traitement de l'arythmie cardiaque chronique actuellement en essais cliniques de phase I. Les premiers lots viennent de sortir de l'unité de Manchester. Par ailleurs, afin de développer son activité sur le marché nord-américain, Joseph Siple, ex-directeur du développement des affaires de l'irlandais Chemical Synthesis Services, a rejoint Ultrafine au poste de directeur du développement des affaires pour ce marché. Joseph Siple avait auparavant travaillé pour le compte de Rhodia-Chirex, Cauldron Process Chemistry et Fermtec Pharmaceuticals.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles