Nous suivre Industrie Pharma

Le bénéfice net de Guerbet repart à la hausse

L.H.

La société française spécialisée dans les produits de contraste et solutions pour l'imagerie médicale a annoncé ses résultats pour l'exercice 2017. Son chiffre d'affaires est en hausse de 4 % à 807,1 millions d'euros, marqué notamment par l'arrivée d'un générique de son produit phare Dotarem (acide gadotérique) en Europe. La pression sur les prix qui a suivi, principalement au dernier trimestre, a été contrebalancée par les effets positifs de la recommandation du PRAC (Pharmacovigilance and Risk Assessment Committee), de l'Agence européenne du Médicament, de suspendre l'autorisation de mise sur le marché de certains produits appartenant à la classe des produits linéaires. Pour l'exercice 2017, le groupe rapporte un Ebitda de 16,1 %, en progression de plus de 22 %. Un Ebitda qui, comme prévu, a augmenté plus rapidement que la croissance du chiffre d'affaires (CPH n°796). Les efforts de rationalisation de la gamme de produits, de refonte des structures commerciales et de réduction des frais de structure mis en place au cours des exercices précédents ont donc porté leurs fruits. Quant au résultat opérationnel, il est passé de 54,6 M€ en 2016 à 79,2 M€. Après la dégringolade observée l'an dernier, le bénéfice net progresse de nouveau, avec une hausse de près de 60 % à 46,2 M€. Concernant l'avenir, Guerbet annonce que l'exercice 2018 marquera son entrée dans un « nouveau cycle de son développement ». Le Français redoute le déploiement du générique de Dotarem, mais s'attend à ce que celui-ci soit compensé par « un effet volume favorable attendu avec le transfert des produits linéaires vers les macrocycles ». L'année 2018 verra également Guerbet se développer sur le marché des microcathéters, suite à l'acquisition d'Accurate Medical Therapeutics annoncé en janvier dernier.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Un traitement préventif de Lilly a réduit de 80% le risque d’être infecté en EHPAD

Covid-19 : Un traitement préventif de Lilly a réduit de 80% le risque d’être infecté en EHPAD

Le Bamlanivimab, un anticorps monoclonal développé par Lilly a permis de réduire significativement le risque de contracter une forme symptomatique de Covid-19, selon une étude réalisée auprès de[…]

Neurologie : Servier signe avec MiNA Therapeutics

Neurologie : Servier signe avec MiNA Therapeutics

Oncologie : Lilly collabore avec Merus pour 60 M$

Oncologie : Lilly collabore avec Merus pour 60 M$

Covid-19 : Une étude in vitro de Pfizer/BioNTech montre une efficacité du vaccin contre le variant anglais

Covid-19 : Une étude in vitro de Pfizer/BioNTech montre une efficacité du vaccin contre le variant anglais

Plus d'articles