Nous suivre Industrie Pharma

Lancement du fonds Innobio2

J.C.
Lancement du fonds Innobio2

© Photo Patrick Boulen Sanofi Pasteur

Conjointement à la signature du Contrat stratégique de la filière des industries et technologies de santé (voir ci-contre) a été officiellement lancé le fonds Innobio2, annoncé dès l'été dernier (CPH n°852). Comme prévu, il est doté d'un montant initial de 135 millions d'euros. Les deux principaux souscripteurs sont Sanofi, qui apporte 50 M€, et Bpifrance, qui contribue à hauteur de 49 %. Ils sont accompagnés par les laboratoires Boehringer Ingelheim, Ipsen, Servier et Takeda. L'objectif est d'atteindre une taille de 200 à 250 M€ pour Innobio2, avec l'appui de nouveaux souscripteurs pharmaceutiques ou institutionnels. Ce fonds a pour vocation d'investir dans des entreprises biotechnologiques « en lien fort et direct avec le développement de nouveaux médicaments », de nouveaux produits thérapeutiques, et de technologies liées à l'usage de médicaments (nouveaux bioprocédés, dispositifs médicaux et de diagnostic), et avec un « élargissement du champ d'action à la santé numérique également en lien avec le médicament ». Les entreprises françaises ou les entreprises européennes « ayant une part significative de leurs activités sur le territoire français » seront privilégiées par Innobio2, comme les entreprises proches ou en début de développement clinique. La durée du fonds est prévue pour dix ans, prorogeable deux fois d'un an.

En 2009 avait été lancé un premier fonds, Innobio, doté de 173 M€. Il avait permis de générer 18 investissements dans des laboratoires français de biotechnologies, dont 13 issus de la recherche publique, pour un montant de plus de 150 M€. Ce qui avait permis de lever près de 1,4 Mrd € au total. 11 participations sont actuellement cotées en Bourse et 12 partenariats ont été signés avec l'industrie pharmaceutique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Mieux prédire et traiter les formes sévères

Futur

Covid-19 : Mieux prédire et traiter les formes sévères

Une étude a découvert une particularité observée chez les patients touchés par une forme sévère de Covid-19 : un déficit en interférons de type 1. Une piste prometteuse pour mieux[…]

Le projet Covid Moonshot veut accélérer la découverte d'antiviraux

Le projet Covid Moonshot veut accélérer la découverte d'antiviraux

Une enzyme pour optimiser les thérapies géniques

Une enzyme pour optimiser les thérapies géniques

[WEBINAR] SAS Institute - Pharma 4.0: Implémenter une culture de l’excellence analytique

Publi-Rédactionnel

[WEBINAR] SAS Institute - Pharma 4.0: Implémenter une culture de l’excellence analytique

Plus d'articles