Nous suivre Industrie Pharma

La vague d'IPO se poursuit dans les biotechnologies

Camille Boulate

Sujets relatifs :

, ,

L'aventure boursière pour les sociétés de biotechnologies ne cesse de séduire les jeunes sociétés et de motiver les investisseurs. Ces derniers jours, les opérations se succèdent. Qu'il s'agisse de premiers pas ou de premiers succès, comme pour les Biophytis et Abivax, ou de confirmation comme pour le Belge Celyad, qui vient de réussir son IPO outre-Atlantique.

Celyad, introduction au Nasdaq réussie

La société belge l'avait annoncé il y a quelques mois : elle s'introduirait en Bourse aux États-Unis cette année. C'est maintenant chose faite. Celyad (anciennement Cardio3 Biosciences) a effectué son introduction sur le Nasdaq vendredi 19 juin, avec succès. Celyad a annoncé la clôture de son offre globale pour lever un montant brut de 100,1 millions de dollars (environ 90 M€), conjointement avec un placement privé en Europe. L'entreprise a émis au total 1,460 million de nouvelles actions, dont 1,168 M sous la forme d'American Depositary Shares (ADS, action de dépôt américaines) au prix de 68,56 € par ADS pour l'offre publique aux États-Unis (soit un peu pus de 80 M$), précise la société dans un communiqué. Parallèlement, Celyad a émis 292 000 actions au prix de 60,25 € par action pour le placement privé en Europe (environ 20 M$). Par ailleurs, la société belge a ouvert une option d'extension d'achat pour au maximum 15 % d'actions supplémentaires, exerçable durant une période de 30 jours à compter du 18 juin. Déjà cotée sur Euronext Paris et Euronext Bruxelles, Celyad prévoit d'utiliser les fonds levés dans le cadre de cette IPO pour poursuivre le développement d'une étude clinique de phase I et de son composé NKG2D CAR T-cell, pour le traitement de la leucémie myéloïde aigüe et du myélome multiple, et de nouveaux produits candidats s'appuyant sur les cellules CAR T. Cela permettra à l'entreprise de poursuivre son expansion internationale. Fondée en 2007 et basée à Mont-Saint-Guibert, en Belgique, Celyad est spécialisé dans le développement de thérapies cellulaires ciblant les maladies cardiaques et les cancers.

Biophytis prépare son entrée sur Alternext Paris

Le spécialiste des maladies du vieillissement, Biophytis, a annoncé l'enregistrement de son document de base auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF), le jeudi 18 juin, sous le numéro l.15-055. Un enregistrement qui marque la première étape de son introduction en Bourse (IPO) sur le marché Alternext Paris, sous réserve des conditions de marchés et de la délivrance d'un visa relatif à l'opération par l'AMF.

Créé en 2006 et hébergé à Biocitech (Romainville, Seine-Saint-Denis), Biophytis développe une nouvelle classe de médicaments contre les maladies dégénératives liées à l'âge (DMLA et sarcopénie) pour lesquelles il n'existe actuellement aucun traitement. Cette IPO devrait notamment permettre à l'entreprise de continuer à s'appuyer sur sa plateforme unique de recherche et d'accélérer ainsi les partenariats avec des groupes pharmaceutiques. « Nous nous donnons les moyens de signer un premier accord d'envergure avec un groupe pharmaceutique de taille mondiale en 2017 », a indiqué Stanislas Veillet, co-fondateur et directeur général de Biophytis.

Abivax lève 57,7 millions d'euros avec son entrée en Bourse

La start-up biopharmaceutique française Abivax, développant des traitements contre les maladies virales, a annoncé le 23 juin avoir levé 57,7 millions d'euros lors de son introduction en Bourse, sur le marché réglementé d'Euronext Paris. Une levée de fonds « qui en fait la plus importante IPO en termes de montant levé par une société de biotechnologie en France », s'est félicité dans un communiqué Hartmut Ehrlich, p-dg d'Abivax.

Sur la base du prix de l'offre, fixé à 21,30 € par action, la capitalisation boursière de la société ressort à 205 M€. L'opération a par ailleurs bénéficié d'un engagement de souscription sans précédent de 33 M€ avant le lancement de la souscription, dont 28 M€ avec cinq nouveaux investisseurs : Aviva Investors (11 M€), Amundi Groupe (4 M€), Scor Global Investments (2 M€), le Dr Antonio Ligresti (10 M€) et Jacques Veyrat (1 M€). Abivax nourrit l'ambition de s'imposer comme un des leaders dans la découverte, le développement et la commercialisation des nouveaux traitements antiviraux. L'entreprise a d'ailleurs lancé en février une étude clinique de phase IIa pour son traitement ABX-464 contre le VIH, ainsi qu'une étude de phase IIb/III pour son vaccin thérapeutique contre l'hépatite B. Les fonds levés lors de l'IPO visent à « financer en particulier le programme de développement de ces deux programmes phares », a indiqué l'entreprise dans son communiqué.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Le géant pharmaceutique français a annoncé de bons résultats pour l'exercice 2016/2017, et ce malgré une baisse des ventes en France. Pour l'exercice 2016-2017, le chiffre d'affaires de Servier[…]

05/03/2018 | ServierActualités
Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Feu vert de la FDA pour trois sites de production de Novasep

Feu vert de la FDA pour trois sites de production de Novasep

Le LFB triplera les capacités de son site d'Alès d'ici à 2017

Le LFB triplera les capacités de son site d'Alès d'ici à 2017

Plus d'articles