Nous suivre Industrie Pharma

La réunion plénière du CSF satisfait les industriels

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

La séance plénière du CSF-ITS s’est tenue fin mai en présence de trois ministres et de plusieurs organisations professionnelles. L’occasion pour les différents participants de dresser un bilan du contrat de filière de juillet 2013 et de signer un premier avenant.

La troisième séance plénière du Comité stratégique de filière des industries et technologies de santé (CSF-ITS) s’est déroulée sans entrave. Organisée le 26 mai, elle a réuni Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Marisol Touraine, ministre de la Santé, et Emmanuel Macron, ministre de l’Économie et de l’Industrie ainsi que les six organisations professionnelles représentatives des composantes de la filière, et de Marc de Garidel, président du G5 Santé et vice-président du Comité stratégique de filière (CSF). Le CSF-ITS est un lieu d’échanges entre l’ensemble des acteurs, pouvoirs publics, industriels, professionnels de santé et chercheurs visant à améliorer l’articulation entre les enjeux de santé publique et les enjeux industriels.

Cette année, le Leem a fait son grand retour, alors qu’il avait décidé l’année dernière de suspendre sa participation au Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) et au CSF-ITS. Il déplorait à l’époque la mise en place d’un nouveau plan d’économies sur le médicament mis en place par le gouvernement. « Le Leem prend acte de la réaffirmation par l’État, au travers du discours introductif de M. Macron, du caractère stratégique du secteur des industries de santé, ainsi que des enjeux de souveraineté qu’elles représentent », a indiqué l’organisation professionnelle. Avant d’ajouter : « Ce discours s’inscrit dans la droite ligne du courrier adressé par le Premier ministre au président du Leem, le 6 février dernier, dont la teneur a motivé le retour de l’organisation professionnelle dans la préparation des instances stratégiques que sont le CSF et le CSIS ».


Cette réunion fut l’occasion de dresser un état d’avancement des 44 mesures du contrat de filière du 5 juillet 2013, dont la moitié d’entre elles a déjà été réalisée. « Des progrès considérables ont été accomplis pour faciliter les partenariats de recherche public-privé avec la mise en place du contrat unique hospitalier afin de simplifier et raccourcir les procédures liées aux essais cliniques industriels », a souligné le gouvernement. Le nouveau « forfait innovation » a aussi permis d’accélérer la mise sur le marché de dispositifs médicaux. L’accent a également été mis sur la lutte contre la contrefaçon. Enfin, la réglementation a été adaptée à l’émergence de filières industrielles comme la e-santé et la thérapie cellulaire.


Signature d’un premier avenant


Par ailleurs, un premier avenant au contrat de filière a été signé lors de cette réunion plénière. Cela permet à une dizaine de mesures de bénéficier d’une seconde phase et d’en ajouter six nouvelles, notamment pour développer la prise en charge ambulatoire de traitements réservés jusqu’ici aux établissements de santé et pour faciliter l’accès au marché des tests compagnons. Les travaux du CSF s’articulent désormais sur cinq axes stratégiques : rendre attractive la France comme lieu de R&D pour les industries de santé, simplifier l’accès au marché des produits innovants, augmenter la part de la production des produits de santé en France et en Europe, servir la stratégie « mieux se soigner » pour le commerce extérieur et améliorer l’efficience du système de soins. « Cette réunion plénière semble démontrer que les industriels ont été entendus, et on ne peut que se réjouir de constater la grande cohérence entre les objectifs portés par le contrat de filière et les axes de la ligne politique du Leem », s’est félicité Patrick Errard, le président du Leem. Même son de cloche du côté du G5 santé, qui rassemble les dirigeants des principales entreprises françaises de santé et des sciences de la vie. « Le G5 santé, qui contribue activement aux travaux du CSF santé et du CSIS, souhaite la poursuite de cette démarche partenariale, car elle permet un dialogue positif et constructif avec les pouvoirs publics », a déclaré Marc de Garidel, son président.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil L'émission Cash Investigation d'Elise Lucet : « Travail : ton univers impitoyable » nous a tous interpellés. Elle évoque notamment les[…]

01/12/2017 | Santé publiqueFILIÈRE
PeptiDream collaborera avec Bayer

PeptiDream collaborera avec Bayer

API : Avista double ses capacités de production au Colorado

API : Avista double ses capacités de production au Colorado

Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

Plus d'articles