Nous suivre Industrie Pharma

La production chimique française faiblit

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

,

Pas de rythme effréné pour la croissance de la production chimique en France. Plus décevant, l'Union des industries chimiques (UIC) a revu ses prévisions à la baisse. La croissance entrevue en début d'année à 1,8 % par rapport à 2011, s'est réduite à 1 %. L'UIC se montre plus optimiste pour 2013, avec une prévision établie à 2 %. Forcément, après deux années consécutives de hausse (+ 8,9 % en 2010 après une année noire et + 5,9 % en 2011 après un début d'année en fanfare), le constat est plus morose. Un peu à l'image de la situation économique en France et en Europe. Entre les crises des dettes souveraines, les plans d'austérité, et la faible activité industrielle, l'heure n'est pas à l'enthousiasme. En France, l'UIC juge le contexte économique « atone », avec des débouchés « peu porteurs » pour l'industrie chimique. En tête des points noirs, les secteurs de l'automobile et de la construction seraient en baisse. Ceux de l'emballage, de l'aéronautique ou de l'agroalimentaire, en revanche devraient se maintenir. A l'UIC, cette prévision de croissance quasiment divisée par deux n'est toutefois pas perçue comme dramatique. La prévision initiale de 1,8 % était basée sur une performance de la production en 2011 plus faible qu'elle ne l'a été en réalité. Il y a tout juste un an, l'UIC tablait sur 3,1 % pour 2011, presque deux fois moins qu'en définitive.

« Tous les segments évolueraient au ralenti »

Tous les segments de la production chimique en France évolueraient au ralenti. Après -1,3 % enregistrés l'an dernier, la chimie organique verrait sa croissance se contracter de 0,5 % cette année, sous l'effet conjugué de la dégradation des débouchés dans l'industrie et la construction, et l'attrait des nouvelles capacités au Moyen-Orient pour la demande asiatique au détriment des productions européennes. Les spécialités chimiques aussi seraient en négatif (-1 %), contre +5,1 % en 2011 face au ralentissement de l'industrie au premier semestre. Les autres grands secteurs devraient en revanche progresser. Mais faiblement. +0,8% de croissance seulement attendu pour la chimie minérale, tirée notamment par l'activité engrais qui se montrerait plus dynamique que les productions de gaz industriels ou de produits inorganiques. Enfin, le segment des savons, parfums et produits d'entretien, le plus résistant en temps de crise et le plus dynamique ces dernières années, afficherait le meilleur score avec une croissance de 3,5 %. Ce qui marque malgré tout un net retrait après les +14,1 % et +10,1 % enregistrés respectivement ces deux dernières années.

Dans les faits, au premier trimestre, l'année a mal commencé avec une production en décroissance de 1 % sur un an. Toutefois, le début 2011 avait atteint des niveaux records, et la production a progressé de 3,5 % par rapport au dernier trimestre 2011. Autre élément positif, hors zone Euro, les exportations se sont plus fortement renforcées dans toutes les régions, de l'Asie à l'Amérique du Sud et jusqu'aux États-Unis. Un pays dont l'industrie chimique est en plein renouveau avec l'explosion de l'exploitation des gaz non conventionnels et un prix du gaz naturel devenu subitement très compétitif. Dans ce contexte, l'UIC continue de plaider pour la réouverture du débat sur les gaz de schistes en France. En soulignant l'importance « d'analyser les bénéfices/risques de cette exploitation » et de déterminer « le potentiel de ressource en France, tant en qualité qu'en quantité ». Dans un pays où les ressources énergétiques sont faibles, cela fait sens. Surtout pour une industrie qui consomme 40 % du gaz industriel tant en matière première qu'en énergie.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Édito Covid-19] :  Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

[Édito Covid-19] : Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

Le projet est aussi ambitieux et risqué que les premiers pas sur la lune. Pourtant, Covid Moonshot a les pieds sur terre et vise à trouver des antiviraux capables de lutter contre la pandémie de Covid-19. Il faut bien se[…]

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Une pharmacie toujours en mouvement

Une pharmacie toujours en mouvement

Plus d'articles