Nous suivre Industrie Pharma

La politique du donnant-donnant

Sylvie Latieule, Rédactrice en chef

Sujets relatifs :

,
La politique du donnant-donnant

Face au phénomène de désindustrialisation de notre pays, le gouvernement a mis au point une méthode sur recommandations du rapport Gallois qu'il applique à tous les secteurs industriels. Elle consiste à réunir les acteurs d'une même filière - secteur public et entreprises privées, syndicats, collectivités, pôles de compétitivité... - dans le cadre d'un Comité stratégique de filière (CSF). Mission leur est donnée d'élaborer un contrat où chacun devra s'engager « donnant-donnant » dans des actions au bénéfice de l'emploi. Dans le domaine de la santé, le CSF a démarré ses travaux le 25 mars à Lyon, en présence d'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé et de Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, en marge du Forum Biovison.

Conformément à la méthode, un cap technologique à 10 ans a été fixé. Dans ce domaine de la santé, il portera en priorité sur la médecine cellulaire et régénérative, la médecine personnalisée et la e-santé. Et si les industriels s'engagent à investir, la contrepartie du gouvernement consistera à conforter et accroître l'attractivité de la France comme lieu de R&D avec le maintien du CIR, le pacte de compétitivité, l'accord national interprofessionnel sur l'emploi, la mobilisation du programme d'investissement d'avenir et des pôles de compétitivité. Un important chantier de simplification administrative et normative permettra de compléter cette action. Geneviève Fioraso a même annoncé son intention de faciliter les recherches sur les cellules souches qui sont pour l'heure soumises à des demandes de dérogation trop lourdes.

Un autre enjeu est celui de l'augmentation de la participation de la France dans les essais cliniques internationaux. Pour y parvenir, le gouvernement propose une convention industriel/établissement de santé unique comme outil d'attractivité. En échange, les industriels pourraient stabiliser puis augmenter le nombre des essais cliniques et le nombre de patients inclus par essai. L'objectif est de passer de 30 % à 60 % des essais cliniques proposés à la France, 3 ans après la mise en œuvre du contrat unique.

En matière de production, le message des producteurs de matières actives a enfin été entendu. « Il faut relocaliser la production de matière première qui a fui à des milliers de kilomètres ... et défendre notre souveraineté. On ne peut pas dépendre d'autres puissances pour nos produits de santé », a déclaré le ministre du Redressement productif. La création d'un logo indiquant le lieu de fabrication en Europe a été évoquée. Les acteurs pourraient également profiter d'une révision de la politique d'achats publics des produits de santé. Le tout en contrepartie d'investissements industriels.

Le prochain rendez-vous entre industriels et gouvernement est désormais prévu à l'été dans le cadre d'une nouvelle réunion du CSIS (Comité stratégique des industries de santé), piloté cette fois par le Premier ministre et qui sera l'occasion d'examiner la teneur de ce contrat de filière. Hervé Gisserot, président du Leem, s'est félicité de cette nouvelle dynamique, tout en ajoutant qu' : « il s'agit maintenant de la traduire en actes ! »


Gouvernement et acteurs de la santé vont contractualiser leurs engagements.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Edito Covid-19] : Ce que nous dit la pénurie de curare

[Edito Covid-19] : Ce que nous dit la pénurie de curare

Beaucoup d'entre nous associent le curare à cette drogue utilisée par les chasseurs d'Amazonie pour enduire les flèches de leurs sarbacanes et tuer leurs gibiers. Cette pratique ancestrale avait fini par donner[…]

Edito : La subtile stratégie de Sanofi

Edito : La subtile stratégie de Sanofi

Edito : Bad buzz pour le Zolgensma de Novartis

Edito : Bad buzz pour le Zolgensma de Novartis

Edito : La data entre menaces et opportunités

Edito : La data entre menaces et opportunités

Plus d'articles