Nous suivre Industrie Pharma

La pharmacie française trébuche

Aurélie Dureuil, Rédactrice en chef adjointe

Sujets relatifs :

,
La pharmacie française trébuche

© © Julia Grandvuillemin

La confirmation est arrivée mi-juin. L'industrie pharmaceutique française est entrée en récession, l'an dernier. Avec une chute de 2 % du chiffre d'affaires en France par rapport à 2011, le secteur a finalement lâché prise en 2012, après deux années de quasi-stagnation (+0,3 % entre 2010 et 2011). Le chiffre d'affaires de l'industrie pharmaceutique en France s'est établi à 27 milliards d'euros en 2012. Le marché hospitalier a résisté pour rester au même niveau que 2011, avec 5,9 Mrds €. Le chiffre d'affaires à l'officine a, lui, plongé à 21,1 Mrds, perdant ainsi 2,3 %. La croissance des ventes de médicaments non remboursables (+5,5 % entre 2011 et 2012) n'a pas réussi à enrayer la chute des produits remboursables (-3,3 %). Pour expliquer cette baisse de l'activité, le Leem accuse « les baisses de prix, l'essor des génériques, le durcissement des critères d'évaluation du médicament... ». Plus spécifiquement pour la période 2012, l'organisation professionnelle pointe « la généralisation du dispositif « tiers-payant contre génériques » ». Le répertoire des génériques a représenté 27,9 % du marché remboursable en valeur et 37,6 % en volume.

Toujours dans les notes négatives, le Leem souligne la baisse des effectifs directs pour la quatrième année consécutive. En 2011, le secteur a employé 95 692 personnes contre 97 645 en 2010 et 103 633 en 2007, meilleure année pour l'emploi pharmaceutique en France. Si le Leem ne publie pas les chiffres à fin 2012, l'organisation recense 27 plans de sauvegarde de l'emploi annoncés l'an passé, qui toucheront 4 438 postes. Et souligne l'évolution de la typologie des métiers touchés. Le secteur ayant déjà restructuré ses équipes de commercialisation et des fonctions supports, la production et la R&D sont maintenant touchées. Sanofi en offre l'exemple. Pourtant, tous les indicateurs ne sont pas passés dans le rouge.

Si le marché français a plombé le secteur, l'export a affiché une belle croissance de 14,8 %, permettant au secteur d'enregistrer une augmentation de 5,5 % de son chiffre d'affaires total qui s'établit à 52,29 Mrds €. Après la dégringolade entre 2010 et 2011, les exportations de médicaments ont dépassé, l'an dernier, les niveaux de 2010. Il ne faut néanmoins pas s'attendre à une croissance à deux chiffres pour les années à venir. Le Leem table ainsi sur 2 % d'augmentation du chiffre d'affaires de l'export en 2013. Une croissance qui viendrait tout juste compenser la perte estimée sur le marché français. Les industriels se tournent maintenant vers l'État, avec la réactivation du Conseil stratégique des industries de santé (Csis) et du Comité stratégique de filière des produits de santé qui devaient se tenir début juillet. Une opération qui constitue, selon le Leem, « un signe encourageant aux yeux des industriels ». Les potentielles décisions qui en seront issues pourraient transformer la chute du secteur en simple trébuchement...


Le chiffre d'affaires total s'établit à 52,29 Mrds d'euros en 2012.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Edito Covid-19] : Ce que nous dit la pénurie de curare

[Edito Covid-19] : Ce que nous dit la pénurie de curare

Beaucoup d'entre nous associent le curare à cette drogue utilisée par les chasseurs d'Amazonie pour enduire les flèches de leurs sarbacanes et tuer leurs gibiers. Cette pratique ancestrale avait fini par donner[…]

Edito : La subtile stratégie de Sanofi

Edito : La subtile stratégie de Sanofi

Edito : Bad buzz pour le Zolgensma de Novartis

Edito : Bad buzz pour le Zolgensma de Novartis

Edito : La data entre menaces et opportunités

Edito : La data entre menaces et opportunités

Plus d'articles