Nous suivre Industrie Pharma

La pharmacie française dans la course

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,

En 2010, le paysage pharmaceutique mondial a poursuivi sa mutation. Une mutation profonde et structurelle amorcée bien avant la crise. Pour les grands laboratoires pharmaceutiques, la stratégie mise en place se résume en trois mots : compétitivité, innovation et diversification. Fer de lance de ce mouvement, le Français Sanofi-Aventis n'a pas ménagé ses efforts. En matière de compétitivité, le groupe a par exemple annoncé la fermeture de Romainville, enchaîné les plans sociaux, notamment dans la visite médicale, et poursuivi sa mutation des petites molécules vers les biotechnologies dans plusieurs entités en France et en Allemagne. Côté innovation, il a multiplié les accords de recherche avec des biotech ou des organismes de recherche, et a lancé fin août une OPA sur la société américaine Genzyme réputée pour ses traitements qui s'attaquent à des maladies rares. Et pour illustrer sa stratégie de diversification, on peut citer le rachat de l'Américain Chattem ou des Chinois Minsheng et BMP Sunstone dans l'OTC. Chez Pfizer, Merck et GSK, c'est un peu le même type de constat. Le modèle du blockbuster a vécu. Les laboratoires doivent diversifier leurs sources de revenus.

Du côté des marchés, on constate aussi des bouleversements. La montée en puissance des BRIC s'est poursuivie en 2010. Les populations y sont en demande de produits matures mais qui constituent pour eux un premier accès au médicament. Du coup, les groupes pharmaceutiques occidentaux s'y implantent massivement. Pour l'heure, l'objectif affiché est de produire pour les marchés locaux. Mais on ne peut pas écarter le risque que la Chine, devenue en 2010 le 2e plus grand marché pharmaceutique mondial, ne devienne un jour l'usine du monde même pour les médicaments. En Europe, la France reste le premier producteur. Mais ce statut lui est de plus en plus envié par l'Allemagne et même l'Angleterre. GSK a annoncé en fin d'année un investissement de 500 M£ sur son territoire, une première depuis 25 ans, rendue possible grâce à l'appui de son gouvernement. En France, la filière santé est également soutenue par ses pouvoirs publics. D'ailleurs, les industriels, et leur syndicat le Leem, reconnaissent volontiers les avancées apportées par leur comité stratégique de filière. Par exemple, les assouplissements de l'amendement Bolar, annoncés en toute fin 2009, devraient permettre le renforcement de la production de génériques sur notre territoire. Une bonne nouvelle pour les façonniers qui pérennisent depuis plusieurs années la production en France par le rachat d'usines délaissées par les grands laboratoires. La dernière transaction annoncée en décembre étant l'acquisition par Delpharm du site d'Huningue de Novartis.

Enfin, un tour d'horizon de la pharmacie mondiale en 2010 ne serait pas complet sans s'attarder davantage sur les biotechnologies. Si le « business » des petites molécules chimiques n'est pas mort, notamment avec tous les grands génériques qui nous soignent au quotidien, les molécules biotechnologiques avancent dans les pipelines des acteurs de la pharmacie, grands et petits. Du coup, la question de la production de ces biomolécules devient de plus en plus prégnante. Heureusement, la France, longtemps épinglée pour son retard, commence à mettre le pied à l'étrier, notamment grâce au tandem Sanofi-Mabgène. Le secteur pharmaceutique (y compris en France) a bien tenu le coup en ces temps chahutés.

 

« La France a pris le virage de la bioproduction grâce au tandem Sanofi/Mabgène »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Édito Covid-19] :  Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

[Édito Covid-19] : Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

Le projet est aussi ambitieux et risqué que les premiers pas sur la lune. Pourtant, Covid Moonshot a les pieds sur terre et vise à trouver des antiviraux capables de lutter contre la pandémie de Covid-19. Il faut bien se[…]

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Une pharmacie toujours en mouvement

Une pharmacie toujours en mouvement

Plus d'articles