Nous suivre Industrie Pharma

La HAS réévaluera les Car-T cells

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

, ,
La HAS réévaluera les Car-T cells

© Cellectis

L'efficacité des thérapies par CAR-T cells devra être consolidée par l'analyse de données de vie réelle.

Les thérapies par Car-T cells continuent de susciter de l’intérêt… et des interrogations. La HAS a annoncé son intention de réévaluer les traitements par Car-T cells dont le Kymriah de Novartis et le Yescarta de Gilead, qui ont obtenu une AMM en 2018.

L’autorité de santé estime que le potentiel de guérison de ces thérapies reste à confirmer et compte pour cela examiner des données de vie réelle, qui lui seront fournies chaque année. Si la HAS rappelle les résultats encourageants de ces thérapies, elle souligne néanmoins les « incertitudes sur l’identification des patients chez qui le traitement fonctionnera ».

En cause, le manque de données à long terme avec des études qui ont actuellement un recul de 12 mois et l’éventuelle nécessité d’une seconde injection. « Ces traitements sont aujourd'hui validés avec une injection unique mais le manque de recul – notamment sur la persistance des cellules modifiées génétiquement – et les connaissances actuelles sont insuffisantes pour dire s'il y aura besoin d'une seconde injection », estime la HAS.

Un coût « organisationnel »  à évaluer

Une question d’autant plus essentielle que les traitements coûtent plus de 300 000 euros par patient et imposent une évolution de l’organisation des établissements de santé. Les patients doivent par exemple être hébergés à proximité du lieu de soin pour être rapidement pris en charge, en cas d’effets indésirables.

L’efficacité à long terme, l’impact organisationnel et la nécessité ou non d’une seconde injection pourraient ainsi aboutir à réévaluer les prix de ces traitements. Les thérapies par Car-T cells préfigurent ainsi les défis qui attendent le système français de remboursement. Un modèle qui devrait encore connaître quelques secousses, avec l’arrivée des thérapies géniques.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La chloroquine déconseillée dans les cas graves par un professeur américain

Covid-19 : La chloroquine déconseillée dans les cas graves par un professeur américain

Médecin spécialiste en chirurgie cardiovasculaire et professeur à la prestigieuse Harvard Medical School à Boston, Mandeep R. Mehra est à l’origine de l’étude publiée dans The Lancet[…]

Polepharma soutient une vision industrielle de souveraineté qui récompense le made in France

Polepharma soutient une vision industrielle de souveraineté qui récompense le made in France

Covid-19 : l’ANSM limite la vente du paracétamol

Covid-19 : l’ANSM limite la vente du paracétamol

 Sanofi va développer un vaccin contre le coronavirus

Sanofi va développer un vaccin contre le coronavirus

Plus d'articles