Nous suivre Industrie Pharma

La HAS recommande d’étendre le vaccin contre les HPV aux garçons

Mathilde Lemarchand
La HAS recommande d’étendre le vaccin contre les HPV aux garçons

© Pixabay

La vaccination contre les HPV était jusqu'à présent recommandée chez les jeunes filles de 11 à 14 ans révolus.

La HAS vient de publier une recommandation visant à élargir la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) à tous les adolescents de 11 à 14 ans révolus, avec un rattrapage possible de 15 à 19 ans révolus. Cette décision fait suite à une consultation publique élaborée par la Commission technique des vaccinations (CTV), réalisée entre le 30 octobre et le 27 novembre 2019.

La HAS estime en effet que « l’élargissement de la vaccination anti-HPV aux garçons permettrait, sous réserve d’une couverture vaccinale suffisante, de freiner la transmission au sein de la population générale, et ainsi de mieux protéger les garçons et les hommes, quelle que soit leur orientation sexuelle, mais aussi de mieux protéger les filles et les femmes non vaccinées ».

Au-delà de l’argument sanitaire, l’autorité met également en avant des arguments éthiques comme « l’égalité d’accès à la vaccination ».

Jusqu’à présent, les vaccins contre les HPV étaient recommandés, depuis une dizaine d’années, chez les jeunes filles de 11 à 14 ans révolus, les immunodéprimés des deux sexes et les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes jusqu’à 26 ans.

Les HPV sont des virus sexuellement transmissibles très fréquents, contractés généralement au début de la vie sexuelle. Ils sont responsables chez la femme comme chez l’homme de différentes lésions qui, dans certains cas, peuvent persister et évoluer vers des cancers.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Fin du libre accès pour le paracétamol et les AINS

Fin du libre accès pour le paracétamol et les AINS

A partir du 15 janvier 2020, les médicaments contenant du paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) seront placés derrière le comptoir. Afin de favoriser le bon usage des[…]

L’ANSM alerte sur les implants Nexplanon

L’ANSM alerte sur les implants Nexplanon

Vers la fin du libre accès pour les médicaments à base d’alpha-amylase ?

Vers la fin du libre accès pour les médicaments à base d’alpha-amylase ?

La consommation française d’antibiotiques en baisse

La consommation française d’antibiotiques en baisse

Plus d'articles