Nous suivre Industrie Pharma

La France parmi les plus gros consommateurs d'antibiotiques

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

« La situation française est loin d'être satisfaisante et souligne la nécessité de renforcer les efforts de moindre usage ». Telle est la conclusion d'un rapport de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) sur la consommation des antibiotiques en France sur la période 1999-2009. Sur ces dix années, la consommation aurait diminué de 16 %. Une baisse en grande partie due aux campagnes d'informations. La France demeure cependant un gros consommateur d'antibiotiques en étant « nettement au-dessus de la moyenne européenne ». De même, « ce mouvement de baisse, observé tant en ville qu'à l'hôpital, a surtout été sensible au cours des cinq premières années, car une légère tendance à la reprise s'est dégagée depuis 2005 », souligne l'Afssaps. Le rapport note également un appauvrissement des molécules innovantes. Le nombre de substances actives antiobiotiques diminue régulièrement tandis que la découverte de nouvelles molécules reste très faible. « Les médecins sont déjà confrontés à des infections susceptibles de menacer le pronostic vital des patients par manque d'antibiotiques efficaces », déplore l'Afssaps. L'agence s'inquiète aussi de l'augmentation de consommation de certains antibiotiques, comme les céphalosporines de 3e génération et les quinolones. Ces derniers seraient en partie responsable de l'émergence de bactéries multi-résistantes aux antibiotiques. « Ceci souligne la nécessité de sensibiliser les prescripteurs à distinguer les antibiotiques de première ligne des molécules dont l'utilisation doit impérativement être limitée », indique l'Afssaps.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles