Nous suivre Industrie Pharma

La FDA inspecte les unités de production de Claris

J.B.

Au moment même où le laboratoire indien, spécialisé dans les injectables stériles, a déclaré vouloir entrer en Bourse afin de financer des extensions de capacités, il est suspecté par la Food and Drug Administration (FDA) de possibles contaminations de ses produits. Les lots de trois médicaments intraveineux, deux antibiotiques (metronidazole et ciprofloxacin) ainsi qu'un antiémétique (ondansetron) produits dans une usine indienne de Claris Lifesciences située à Ahmedabad, sont rappelés.

Sur cinq unités de production que Claris détient à Ahmedabad, seule une partie d'entre elles a été approuvée par la FDA. Le laboratoire indien a pour projet d'étendre ses capacités de production dans le pays. Pour cela, il avait indiqué ses intentions d'entrer au Bombay Stock Exchange dans le courant de l'année afin de lever 3 milliards de roupies indiennes (52 M€). Ces fonds devraient permettre de financer la construction d'une nouvelle unité, d'installer de nouvelles lignes sur les sites existants et de mettre en place un centre de R&D. En 2009, le laboratoire a enregistré un chiffre d'affaires de 7,43 milliards de roupies (130 M€) dont 4,06 milliards à l'export.

Pfizer rappelle 400 000 produits

Ces produits incriminés par la FDA sont commercialisés sur le marché américain via trois de ses coentreprises avec Sagent Pharmaceuticals, Pfizer et West-Ward Pharmaceuticals. Le groupe américain Pfizer a ainsi rappelé environ 400 000 unités de médicaments "en raison de la présence de substances flottantes et non-stérilisées découvertes par le fabricant Claris. La non-stérilisation d'un produit administré par voie intraveineuse peut potentiellement résulter en des infections, qui peuvent être mortelles, particulièrement dans le cas de patients immunodéprimés", précise Pfizer. Le groupe américain précise n'avoir reçu aucune plainte de clients liée à ces produits.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles