Nous suivre Industrie Pharma

La démarche RSE progresse au seinde la pharmacie

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

, ,

Le Leem organisait, le 13 décembre 2017, sa deuxième édition des trophées RSE, récompensant ainsi les engagements toujours plus variés autour de la responsabilité sociétale des entreprises.

Promouvoir la responsabilité sociétale des entreprises du médicament en même temps que diffuser les bonnes pratiques, tel est l'objectif des trophées RSE du Leem, dont la deuxième édition s'est déroulée, le 13 décembre 2017, à Paris. « Énormément de projets avec le label RSE sont peu visibles ; il faut faire valoir ces actions », a souligné Thomas Borel, directeur des affaires scientifiques et RSE du Leem, en introduction de la remise des trophées. « Par rapport à la première édition, en 2015, on a constaté plus de maturité et beaucoup de diversité dans les actions qui ont été présentées », s'est félicité Thomas Borel. Le jury, composé de 10 experts, a tranché pour remettre 6 trophées parmi les 31 dossiers présentés, issus de 17 entreprises du médicament, dont certaines ont candidaté sur plusieurs thèmes, à l'image de GSK, récompensé par un prix spécial du jury pour son engagement. Autre nouveauté par rapport à la précédente édition, l'accent mis sur le handicap avec un trophée remis à Bayer pour son action de promotion de l'insertion professionnelle et universitaire des jeunes en situation de handicap. Tour d'horizon des autres projets récompensés avec une tendance de fond : des actions plus proches des patients, dans et hors de l'entreprise.

 

Décrypter la recherche clinique

Sanofi a été récompensé dans la catégorie « Gouvernance, éthique et management responsable », avec son projet qui vise à promouvoir la compréhension des essais cliniques par les malades. Le géant français a mis en place des formations à destination des associations de patients. L'objectif est de faire émerger des patients experts, capables de mieux comprendre le déroulement d'un essai clinique, le jargon, les protocoles et les différents documents. Des patients experts qui seront ainsi capables de répondre aux interrogations des malades amenés à participer à un essai. « Trois sessions ont déjà eu lieu pour former 35 représentants d'associations de patients », a indiqué Fatima Daikha, médecin référent essais cliniques chez Sanofi. Un programme qualifié de « généreux » par le jury, puisque la montée en compétence des associations devrait profiter à toute la filière. « L'originalité de ce programme est qu'il sert la recherche clinique dans son ensemble et pas seulement Sanofi », a tenu ainsi à souligner Brigitte Dumont, membre du jury et responsable RSE chez Orange.

 

Des patients qui peuvent être aussi des employés

Dans la catégorie « Social », Roche a été récompensé pour un programme à destination de ses employés. « "Cancer at work" a été conçu pour faciliter le maintien et le retour à l'emploi de nos collaborateurs atteints d'un cancer », souligne Laurence Séguillon, responsable RSE de Roche. Le laboratoire français, par ailleurs leader mondial des traitements anticancéreux, poursuit ainsi un engagement initié depuis 2014. Roche travaille actuellement à étendre cette action à une « charte sur la maladie chronique invalidante en entreprise ». Dans la catégorie « Sociétal », « Au service 2' » de Pfizer a été primé.

Ce projet offre la possibilité aux employés du laboratoire, sur la base du volontariat et sur leur temps de travail, de réaliser une mission d'une journée, en équipe. Des missions qui se déroulent localement auprès de malades, d'enfants, de personnes âgées ou handicapées. « Depuis 2015, 450 collaborateurs ont participé, cela représente 55 missions auprès de

35 associations ou établissements de santé », a détaillé Sylvie Troy, directrice des opérations médicales chez Pfizer. Enfin, un dernier trophée venait récompenser une action sur la thématique « Environnement ».

 

Un label pour la biodiversité

Une orientation qui a visiblement moins inspiré les industriels de la pharma, puisque seulement deux dossiers ont été soumis au jury. Arkopharma a remporté ce trophée pour son initiative de lancement du « premier label d'apiculture responsable ». Le laboratoire est le premier importateur de gelée royale en France, et donc particulièrement sensible à la bonne santé du secteur apicole. « On source énormément de matières premières végétales, l'objectif est d'avoir un écosystème protégé », a souligné Thierry Beauxis, responsable marketing stratégique d'Arkopharma. Une tendance forte autour de la protection de la matière première qui touche l'agroalimentaire et la cosmétique et qui semble donc se propager au monde de la pharma. Avec ces trophées et la diversité des actions récompensées, le Leem souhaite faire progresser les actions de la RSE au sein des entreprises du médicament. L'organisation a, par ailleurs, annoncé entreprendre une refonte de ses relations avec les parties prenantes. Le Leem a ainsi interrogé ces dernières sur leurs attentes en matière de RSE et a pu identifier les enjeux principaux auxquels le secteur se doit de répondre et d'agir. Une feuille de route basée sur ces enjeux est ainsi en cours de définition, a annoncé Thomas Borel pour le Leem.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Novo Nordisk va licencier 1 300 employés

Novo Nordisk va licencier 1 300 employés

Ce seront finalement 1 300 emplois qui seront supprimés par le géant Danois. Après avoir annoncé, en septembre, le licenciement de 400 personnes au Danemark et en Chine dans le cadre de la restructuration de sa[…]

12/11/2018 | Novo NordiskSocial
Takeda en pourparlers avec l'UE pour acquérir Shire

Takeda en pourparlers avec l'UE pour acquérir Shire

Glenmark inaugure son premier site américain

Glenmark inaugure son premier site américain

Wuxi construit un nouveau centre en Chine

Wuxi construit un nouveau centre en Chine

Plus d'articles