Nous suivre Industrie Pharma

abonné

Exclusif

Quel impact du Covid-19 sur la sous-traitance ? Debrief de Stéphane Lepeu, président de CDMO France

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Quel impact du Covid-19 sur la sous-traitance ? Debrief de Stéphane Lepeu, président de CDMO France

© Delpharm

Président de la nouvelle association professionnelle CDMO France et directeur général délégué du groupe Delpharm, Stéphane Lepeu nous donne des nouvelles de sa profession, Spécialisée dans la fabrication de médicaments pour le compte de laboratoires, elle s’est récemment illustrée dans la fabrication de vaccins anti-Covid.

En décembre dernier, alors que la crise du Covid-19 battait son plein, vous avez  annoncé la création de CDMO France. Pouvez-vous nous présenter cette organisation ?

CDMO France est une association qui regroupe des fabricants de produits de santé, de médicaments et de compléments alimentaires médicaments pour des tiers. Nous ne sommes pas sur la fabrication du principe actif que l’on reçoit à 70 % de nos clients ou que l’on achète pour leur compte. Notre spécialité se situe dans les opérations de fill & finish (N.D.L.R. remplissage et conditionnement).

Cela signifie que nous transformons ces principes actifs par l’ajout d’excipients sous différentes formes pharmaceutiques solides, liquides, semi-solides, liquides stériles…, qui sont ensuite conditionnées dans des blisters, flacons, ampoules, tubes, seringues… (N.D.L.R. emballage primaire), placés dans des étuis avec l’ajout de notices (N.D.L.R. emballage secondaire).

Tous les produits qui sortent de nos usines peuvent être directement envoyés dans des pharmacies d'officine ou hospitalières. Nous travaillons pour des fabricants de princeps français ou étrangers, pour des génériqueurs ou pour des fabricants de produits OTC.

Pouvez-vous partager quelques chiffres clés de votre profession ?

CDMO France fédère 21 entreprises, soit 90 % de la profession. Cela représente 80 usines sur le sol français employant quelque 16 000 collaborateurs. Nous fabriquons un peu plus de 3,4 milliards de boîtes de médicaments par an et réalisons un chiffre d’affaires de 2,5 milliards euros. 

D’où vous est venue l’idée de créer cette organisation ?

CDMO France s’inscrit dans la continuité d’une association plus ancienne, baptisée Spis pour Syndicat professionnel des industriels sous-traitants de la santé. C’est une organisation que nous avons relancée à la suite de la pandémie de Covid-19. 

En effet, au plus fort de la crise, nous avons entrepris d’organiser des conference call toutes les semaines pour nous serrer les coudes, partager des bonnes pratiques et préparer des actions communes auprès des autorités.

Par exemple, nous sommes intervenus pour obtenir un courrier des ministres Olivier Véran et Bruno Lemaire, stipulant que nous étions des entreprises de fabrication prioritaires et que nous devions continuer à tourner. Cela a permis de motiver nos employés dont certains n’osaient plus sortir de chez eux et nous a permis de continuer à avoir accès aux masques nécessaires à nos productions.

Suite à ces échanges, nous avons eu une volonté commune de relancer une association dédiée à la fabrication de médicaments en sous-traitance pour traiter des problématiques spécifiques à notre profession.

Votre profession a été sur le devant de la scène avec la crise du Covid et la nécessité de prendre en charge des productions de vaccins en France. Faut-il en conclure que vous avez connu une année 2020 particulièrement faste ?

Au[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Minafin se réorganise pour accélérer son développement

Minafin se réorganise pour accélérer son développement

Frédéric Gauchet, président-fondateur de Minafin, a procédé à la réorganisation de son groupe en trois divisions. @font-face {font-family:"?? ??"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0;[…]

19/10/2021 | CDMO
Charles River réalise deux cessions pour 115 M$

Charles River réalise deux cessions pour 115 M$

Delpharm va produire lanifibranor d’Inventiva

Biotech en France

Delpharm va produire lanifibranor d’Inventiva

CDMO : Cenexi prend le pari des biotechs françaises

Emballage

CDMO : Cenexi prend le pari des biotechs françaises

Plus d'articles