Nous suivre Industrie Pharma

La 13e fusion

Sujets relatifs :

,
La 13e fusion

Sylvie Latieule Rédactrice en chef

L'information est tombée le 16 février. Sanofi-Aventis et Genzyme ont fini par s'entendre. Le laboratoire pharmaceutique français rachète la société américaine de biotechnologies pour 20,1 milliards de dollars, auxquels s'ajoutent des paiements conditionnels qui pourraient gonfler l'opération à 23,9 Mrds $. A première vue, le chiffre est impressionnant. Dans le monde pharmaceutique, il n'a rien de colossal. L'opération Sanofi-Aventis/Genzyme ne se classe qu'en 13e position sur la liste des fusions/acquisitions les plus coûteuses de l'histoire de l'industrie pharmaceutique. La plus importante s'était élevée à 85 Mrds $ avec le rachat de Warner-Lambert par Pfizer en 2000. Déjà, le groupe américain commençait à s'inquiéter du remplacement de ses blockbusters déclinants et son compatriote lui a permis de mettre la main sur une pépite : l'anticholestérol Lipitor (10,7 Mrds $ en 2010). Pfizer ne s'en est pas tenu là. Il a continué à dépenser sans compter, ce qui lui a permis de conserver son rang de numéro un mondial, ravi depuis plus d'une décennie à son compatriote Merck. En 2003, Pfizer a récidivé avec le rachat de Pharmacia pour 60 Mrds $. Puis en 2009, ce fut le tour de Wyeth de rentrer dans son escarcelle pour 68 Mrds $. Par ailleurs, on a souvent comparé cette mainmise sur Genzyme à l'opération Roche/Genentech, le premier exemple d'une fusion d'envergure entre une société de biotech et un groupe pharmaceutique traditionnel. Mais en 2009, lorsque le groupe suisse a racheté la biotech américaine, il a dû débourser la somme de 46,8 Mrds $, soit plus du double.

Cette opération Sanofi-Aventis/Genzyme n'a donc d'exceptionnel que la résistance du charismatique patron de la biotech américaine, Henri Termeer, qui s'est employé à faire monter les enchères, et le fait que Sanofi-Aventis soit notre champion national. Réputé pour sous-performer dans le domaine des biotech, Sanofi-Aventis avait pourtant deux chasses gardées dans les vaccins avec Sanofi Pasteur et dans l'insuline, avec les anciennes activités de Hoechst. Aujourd'hui Sanofi-Aventis s'ouvre des horizons plus larges. Le géant va disposer d'un pipeline bien garni dans les maladies rares et de plusieurs sites de bioproduction à travers le monde, capables de fabriquer des anticorps monoclonaux et autres protéines complexes. Le modèle est aux antipodes de celui du blockbuster, dont le coût de traitement s'élève à quelques dizaines d'euros, mais qui s'adresse à des millions de patients. Chez Genzyme, le coût d'un traitement comme Myozyme dans la maladie de Pompe peut grimper jusqu'à 300 000 € par an, pour 1500 patients diagnostiqués dans le monde (cf p13). Quant on fait le calcul, ce type de médicament est néanmoins capable d'engranger quelques centaines de millions d'euros de revenus par an, soit l'équivalent d'un demi « petit blockbuster ».

Maintenant la grande inconnue reste le sort qui sera réservé à Genzyme au sein de Sanofi-Aventis. La société va-t-elle conserver une certaine autonomie, son nom, sa culture ou se trouver engloutie dans une structure de 30 Mrds € de chiffre d'affaires ? Sur ce point, le patron de Sanofi-Aventis, Chris Viehbacher, n'a pas abattu ses cartes.


L'opération Sanofi-Aventis/Genzyme n'a d'exceptionnel que la résistance du charismatique patron de la biotech américaine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Edito Covid-19] : Ce que nous dit la pénurie de curare

[Edito Covid-19] : Ce que nous dit la pénurie de curare

Beaucoup d'entre nous associent le curare à cette drogue utilisée par les chasseurs d'Amazonie pour enduire les flèches de leurs sarbacanes et tuer leurs gibiers. Cette pratique ancestrale avait fini par donner[…]

Edito : La subtile stratégie de Sanofi

Edito : La subtile stratégie de Sanofi

Edito : Bad buzz pour le Zolgensma de Novartis

Edito : Bad buzz pour le Zolgensma de Novartis

Edito : La data entre menaces et opportunités

Edito : La data entre menaces et opportunités

Plus d'articles