Nous suivre Industrie Pharma

L'UE veut durcir les règles de détournements de substances pour lutter contre la drogue

J.C.
L'UE veut durcir les règles de détournements de substances pour lutter contre la drogue

Formule de la méthamphétamine avec un groupement -OH de moins que celle de l'éphédrine.

Plusieurs commissions du Parlement européen planchent sur le durcissement de règles pour parer au détournement de l'utilisation de certaines substances pouvant servir à fabriquer des drogues. Les propositions adoptées concernent l'anhydride acétique, l'éphédrine et la pseudo-éphédrine. L'anhydride acétique, précurseur chimique pour la production de plastiques, de teintures, de textures ou encore d'aspirine, est également un des principaux précurseurs de la fabrication d'héroïne. Afin de mieux parer à ce détournement d'utilisation, les députés du Parlement de la commission des libertés civiles préconisent désormais que les entreprises utilisatrices de l'anhydride acétique s'enregistrent auprès des autorités compétentes, comme le font déjà les entreprises productrices ou distributrices de cette substance. La création d'une base de données européenne sur les précurseurs de drogues dressant la liste des sociétés agréées et enregistrées dans l'UE est également suggérée. Base de données qui respecterait la protection des données.

Du côté de l'éphédrine et de la pseudo-éphédrine, substances utilisées dans la production de médicaments anti-rhume, anti-grippe et anti-allergies, la commission du commerce international du Parlement s'alarme du fait que ces substances soient aussi utilisées pour la production de méthamphétamine. La proposition soumise vise à renforcer « la proposition initiale de la Commission, qui aurait soumis l'éphédrine et la pseudo-éphédrine à une exigence de notification d'exportation uniquement, en soumettant ces substances aux mêmes mesures de contrôle que celles appliquées pour les importations, exportations et transferts des autres précurseurs de drogues. A l'heure actuelle, le commerce de médicaments contenant de l'éphédrine et de la pseudo-éphédrine n'est pas contrôlé », selon le Parlement. Des pourparlers avec les États membres sont programmés pour discuter de ces propositions et éventuellement conclure des accords.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

La production française au ralenti

La production française au ralenti

LE CABINET DE CONSEIL ROLAND BERGER POINTE DU DOIGT LE TRÈS FAIBLE POSITIONNEMENT DE LA FRANCE SUR LA PRODUCTION DE NOUVEAUX MÉDICAMENTS CHIMIQUES, AU DÉTRIMENT DE SES VOISINS EUROPÉENS. La nouvelle étude sur[…]

01/12/2013 | PanoramaMÉDICAMENTS
Retrait de la demande d'AMM de lixisénatide  aux États-Unis

Retrait de la demande d'AMM de lixisénatide aux États-Unis

L'Europe approuve le Remsima et l'Inflectra

L'Europe approuve le Remsima et l'Inflectra

Alli n'est plus vendu en France

Alli n'est plus vendu en France

Plus d'articles