Nous suivre Industrie Pharma

L'Oséo accorde 89,5 M€ au programme ADNA

Sujets relatifs :

,
Le programme ADNA (Avancées diagnostiques pour de nouvelles approches thérapeutiques) vient de recevoir l'aval des autorités de Bruxelles pour l'attribution d'une aide d'état à la recherche et l'innovation par Oséo d'un montant de 89,5 millions d'euros. Le programme ADNA représente un investissement global en R&D de près de 400 M€ sur la période 2008-2017. Le soutien d'Oséo, qui avait été décidé en novembre 2006 par l'Agence de l'Innovation Industrielle (CPH n°362 et 372), se décompose en 50,8 M€ de subventions et 38,7 M€ d'avances remboursables en cas de succès. Les subventions sont réparties à hauteur de 47,3 M€ pour bioMérieux et ses partenaires (CEA, CNRS, CHU de Lyon - Hospices Civils de Lyon, STMicroelectronics et l'université Claude Bernard de Lyon) ainsi que 20,3 M€ pour Généthon, 18,4 M€ pour Transgene et 3,5 M€ pour GenoSafe. Le programme ADNA a pour objectif de contribuer au développement d'une médecine plus personnalisée dans le domaine des maladies infectieuses, des cancers et des maladies génétiques rares, grâce aux outils du théranostic. La principale innovation du programme repose sur l'identification de biomarqueurs. Dans ce cadre, bioMérieux travaillera à la mise au point de nouvelles plateformes de diagnostic moléculaire tandis que Transgene développera un nouveau vaccin thérapeutique actuellement au stade préclinique contre l'infection au papillomavirus (HPV), de nouveaux axes de développement clinique pour le vaccin thérapeutique anti-cancer TG4010, et des biomarqueurs associés à ces vaccins. Le programme permettra à Généthon de développer trois produits de thérapie génique pour des maladies neuromusculaires génétiques rares telles que la myopathie de Duchenne et des dystrophies de ceintures (gamma-sarcoglycanopathie, calpaïnopathie), et des biomarqueurs théranostiques pour l'accompagnement des maladies neuromusculaires, en particulier la myopathie de Duchenne. De son côté, GenoSafe évaluera la sécurité et l'efficacité des nouveaux produits du stade préclinique à la mise sur le marché. J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles