Nous suivre Industrie Pharma

L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

Sylvie Latieule
L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

© Biopôle Clermont-Limagne

Pour la deuxième édition de l'opération New DEAL Biotech, l'agglomération clermontoise cherche à attirer jusqu'à six porteurs de projets dans le domaine des biotechnologies. Son objectif est de les accompagner dans la création d'entreprises qui viendront grossir les rangs du Biopôle Clermont-Limagne.

Le New DEAL Biotech est un dispositif d'accueil imaginé en 2015 par l'ex-région Auvergne, pour permettre à des entrepreneurs de développer leur projet professionnel dans les meilleures conditions possible sur le territoire. Repris par le Biopôle Clermont-Limagne, ce label lance aujourd'hui sa deuxième édition, dont l'appel à projet se clôturera le 10 janvier, pour soutenir des créateurs de start-up dans les sciences du vivant. Grâce à ce dispositif, six porteurs de projets pourront se voir offrir pendant un an un laboratoire au sein du Biopôle, un accompagnement par ses équipes et par l'incubateur Busi, et une dotation de 12 000 € par MSD France, partenaire de l'opération. « Le New DEAL offre une opportunité à des porteurs de projets qui n'ont même pas créé leur start-up, de bénéficier d'infrastructures de laboratoire et de tout le réseau d'accompagnement pour aller jusqu'à la création d'entreprise », ajoute Hervé Prévoteau, directeur général du Biopôle Clermont-Limagne.

Créé en 1995, le Biopôle Clermont-Limagne était né de l'idée de capitaliser sur la recherche scientifique dans les sciences de la vie menée sur le territoire pour créer des entreprises et de l'emploi. C'est ainsi que des terrains ont été mis à disposition dans la banlieue de Clermont-Ferrand pour y construire des bâtiments pouvant accueillir des entreprises. Un premier bâtiment a été rapidement installé, ainsi que « le premier incubateur dédié à la biotech du territoire français », souligne le dirigeant. Depuis le Biopôle a pris de l'ampleur et il s'étend sur trois sites respectivement situés à Riom, Saint-Beauzire et Clermont-Ferrand. Membre du réseau Arbios qui regroupe aussi le Naturopôle Nutrition Santé et le Bioparc Vichy-Hauterive, le Biopôle propose une gamme complète de services aux bio-entrepreneurs : hébergement qualifié mais aussi accompagnement projets, communication, animation, accès aux réseaux de partenaires, services aux entreprises et à leurs salariés. Près de 50 entreprises et organismes développent actuellement leurs activités sur le Biopôle, ce qui représente 1 500 emplois. Dans le domaine de la pharmacie qui compte environ pour 30 à 35 % de l'activité, on peut citer la présence de petites structures comme Aptys Pharmaceuticals, Neuronax ou Messenger Biopharma et de plus gros acteurs comme Cyclopharma. Hervé Prévoteau évoque aussi la présence de Valbiotis qui a récemment rejoint la technopole, ainsi que de StrainChem. Cette start-up est justement l'un des deux lauréats de la première édition New DEAL Biotech. Sa spécialité est la chimie organique de synthèse. Elle travaille notamment sur le développement de procédés plus respectueux de l'environnement et moins coûteux et réfléchit à une première levée de fonds.

Le 2e New DEAL Biotech est plus ambitieux puisqu'il prévoit de primer six dossiers, et d'accueillir par la suite jusqu'à six nouvelles entreprises. Aussi alors que le Biopôle Clermont-Limagne gère déjà quelque 20 000 m² de laboratoires hautement équipés, il devrait prochainement s'agrandir avec la construction d'un nouveau bâtiment qui devrait apporter 5 000 m² de laboratoires supplémentaires, entièrement équipés. Mais pas de halles pilotes pour lesquelles il est beaucoup plus difficile de trouver des candidats, selon Hervé Prévoteau.

Le site de Riom dédié à l'Innovation Santé

Néanmoins, c'est sur le site de Riom que seront accueillis prioritairement les lauréats du New DEAL Biotech. Avec ses 7 000 m² de laboratoires, le site de Riom est idéal pour la recherche en pharmacologie préclinique, pour mettre au point des médicaments ou des compléments alimentaires, par exemple. Il a vu naître de nombreuses innovations. Actuellement, des entreprises comme ANS Biotech (douleur), Roowin (chimie fine), et une nouvelle start-up qui travaille sur la vectorisation par ARN, y sont implantées.

Le site dispose d'équipements hautement compétitifs, parmi lesquels un lyophilisateur de grande capacité, ou encore un kilolab qui permet de synthétiser de grandes quantités de produits actifs. Certifié « Installation Classée pour la Protection de l'Environnement » (ICPE), le site de Riom se distingue également par ses infrastructures de stockage (chambres fortes, chambres froides sous téléalarme, armoires ventilées...) et par son système d'aération, qui permet d'isoler les flux des différentes zones pour éviter toute contamination croisée.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le Genopole dévoile ses 11 lauréats

Le Genopole dévoile ses 11 lauréats

Mis en place en 2017, les dispositifs Shaker et Booster du Genopole sont destinés à accompagner des projets biotech innovants à fort potentiel industriel. Le 15 avril, le biocluster français a annoncé les 11[…]

Recherche : Un consortium inédit contre l'insuffisance cardiaque

Recherche : Un consortium inédit contre l'insuffisance cardiaque

Cellectis améliore la sécurité des CAR-T

Cellectis améliore la sécurité des CAR-T

Le LIR veut peser dans le débat sur la santé de demain

Le LIR veut peser dans le débat sur la santé de demain

Plus d'articles