Nous suivre Industrie Pharma

L'OPECST préconise une série d'actions

D.O.

Agir dès maintenant pour protéger les populations les plus vulnérables. C'est ce que propose l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) suite à l'approbation d'un rapport sur les perturbateurs endocriniens. Selon le document, les données scientifiques disponibles permettent de rendre crédible un lien entre l'action de ces substances et la recrudescence de maladies telles que les cancers hormono-dépendants et les problèmes de fertilité. « Le mécanisme d'action des perturbateurs endocriniens remettent en cause la toxicologie classique », indique Gilbert Barbier, sénateur qui a présenté le rapport. L'OPECST propose donc une série d'actions. La première est d'accroître les connaissances disponibles sur les perturbateurs endocriniens et ses effets dans sa globalité. « Les actions de recherche doivent être coordonnées et conduites de façon interministérielle, entre les ministères de la Santé, de l'Environnement et de la Recherche », précise Gilbert Barbier. Dans un 2e temps, une démarche de prévention de l'exposition des populations vulnérables est conseillée. Cela pourrait s'effectuer via l'instauration d'un étiquetage particulier pour les produits de consommation indiquant un risque élevé de perturbation endocrinienne, à l'instar du pictogramme présent sur les bouteilles d'alcool. Enfin, l'OPECST préconise une interdiction raisonnée (en fonction des produits) et une substitution des substances dans les produits à destination des populations vulnérables, à l'échelle nationale et européenne.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles