Nous suivre Industrie Pharma

L'IMT s'installe en région parisienne au Genopole

L'organisme de formation tourangeau s'implante en Île-de-France au sein du Genopole. L'occasion de se positionner avec une thématique forte autour des biotechnologies.

« Construire un écosystème, c'est réunir dans un même site des médecins, des chercheurs dans des laboratoires publics et privés, des jeunes entreprises innovantes, des sociétés et des formations. Construire un biocluster, c'est ajouter constamment des briques. Aujourd'hui, une brique supplémentaire à la formation se met en place à Évry », s'est félicité Pierre Tambourin, directeur général du Genopole lors de l'inauguration des locaux franciliens de l'IMT, en février dernier. Présent à l'inauguration, Francis Chouat, maire d'Évry, a rappelé « un défi à relever : l'attractivité de notre pays ». Pour cela, il ne faut « pas oublier qu'il faut de la formation. Cette inauguration vient renforcer un dispositif nécessaire pour la bioproduction, pour l'emploi », s'est-il réjoui. Cette installation permet d'accroître « la visibilité et la dynamique du cluster sur le créneau de la recherche, de la santé et de la formation... ce qui se passe ici est extrêmement porteur d'avenir et d'espoir », a de son côté ajouté Isabelle This Saint Jean, présidente de Genopole et vice-présidente de la Région Île-de-France. L'organisme de formation tourangeau s'est implanté en région parisienne au sein du Genopole en 2014 et a donc attendu que l'année scolaire 2014/2015 soit entamée pour inaugurer cette nouvelle implantation. « Nous avons ouvert officiellement en mars 2014, et depuis nous montons progressivement en puissance pour arriver à pleine capacité fin 2015 », s'est félicité Patrick Hibon de Frohen, directeur général de l'IMT.

Les 750 m2 des bâtiments de l'IMT sont dédiés à la formation en bioproduction autour de trois salles de cours et d'installation de bioproduction et de biocontrôle et analyse. Organisée comme une unité de production, l'installation dispose d'équipements de taille laboratoire et pilote, mis à disposition par le Genopole via un investissement de plus d'un million d'euros et une convention signée entre les deux partenaires. De son côté, l'IMT a investi plus de 100 000 euros pour la rénovation des locaux en location, selon Patrick Hibon de Frohen. Il précise : « Nous utilisons des équipements de dernière génération du Genopole dans le cadre de cette convention. Nous avons également conclu des accords cadres, avec l'université de Châtenay-Malabry », notamment. La convention entre l'IMT et Genopole fixe par ailleurs « des objectifs de formation professionnelle répondant aux besoins des personnels du biocluster, en particulier ceux de Généthon Bioprod pour la production comme pour la maintenance des équipements industriels », précise Genopole.

 

Cinq formations dispensées

 

Avec trois formateurs dédiés sur le site d'Évry et l'intervention de formateurs de Tours, l'implantation parisienne est en cours de recrutement de deux personnes supplémentaires en 2015, précise le dirigeant. Sur le site, cinq formations sont actuellement proposées : une pré-qualifiante, une de technicien en pharmacie et cosmétique industrielle, une de technicien supérieur en pharmacie et cosmétique industrielle, une de technicien spécialisé en bioproduction industrielle et une de technicien spécialisé en maintenance des équipements pharmaceutique et de bioproduction. Chaque formation compte une dizaine d'élèves. La formation pré-qualifiante débouche sur un niveau baccalauréat et oriente vers des métiers de techniciens, « appelés à devenir conducteurs de lignes de production dans l'industrie pharmaceutique ou cosmétique », indique les deux partenaires. «Les critères de sélection sont un test de positionnement et un entretien lors duquel nous sommes très sensibles à la motivation des candidats. Nous retenons les personnes que nous jugeons capables de respecter les consignes extrêmement strictes de l'industrie pharmaceutique, de transmettre les messages de l'équipe du matin à l'équipe du soir, de faire preuve de discipline... », indique Joëlle Dumas, directrice du site. Un deuxième niveau mène au métier de technicien supérieur, soit un Bac +2. Enfin, un niveau Bac +3 concerne les techniciens spécialisés. L'IMT Évry accueille par ailleurs des formations continues pour entreprises.

Les formations sont dispensées avec une partie théorique dans les salles de classe « classiques ». « Nous travaillons sur les concepts de ce que l'on rencontre en bioproduction, les différentes étapes, les équipements, les aspects chimiques, les aspects biologiques. Nous formons au bon usage, au dossier de lot, etc. », indique Éric Levacher, directeur technique de l'IMT. Viennent ensuite les parties pratiques réalisées dans les salles industrielles. Les grandes étapes de la bioproduction sont ainsi réparties dans les différentes pièces. Après un passage dans le sas d'habillage, on pénètre dans les différentes salles. Pour la culture cellulaire, le centre est équipé de bioréacteurs allant de 2 à 30 litres, « équivalents à une étape pilote », selon Éric Levacher. Les étapes d'extraction et de purification sont effectuées avec des équipements de filtration, filtration tangentielle, chromatographie, de purifications primaire et secondaire, etc. La formulation est ensuite abordée avec notamment un atelier pâteux, sur la mise en forme pour la préparation de médicaments semi-solides, et un atelier de répartition. Le centre de formation dispose également d'installations de contrôle qualité. Elles comprennent notamment « une chaîne HPLC, une zone d'imagerie... », souligne Joëlle Dumas. Elle ajoute : « le laboratoire de contrôle microbiologique compte une salle de microscopie et un automate pour réaliser les tests de stérilité ».

Cette nouvelle implantation en région parisienne intervient pour les 35 ans de l'organisme de formation tourangeau. « En 35 ans, l'IMT a développé un modèle avec pour seul objectif les connaissances et le niveau des salariés », a rappelé Patrick Bordy, président de l'IMT. Il rappelle que l'organisme compte 70 salariés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Ingénierie : Préparer l'avenir de la production

Ingénierie : Préparer l'avenir de la production

L'ingénierie devient la clé de voûte de la production pharmaceutique. Accompagner l'évolution des sites, trouver des solutions aux défis posés par la mutation du secteur, telles sont les[…]

Ingénierie : TechnipFMC et Laporte Euro décryptent le marché

Ingénierie : TechnipFMC et Laporte Euro décryptent le marché

Bioproduction : «Nous basculons dans un autre métier», déclare Servier

Bioproduction : «Nous basculons dans un autre métier», déclare Servier

Ingénierie : Pour Delpharm, «C'est la demande client qui génère le besoin (...) d'un investissement»

Ingénierie : Pour Delpharm, «C'est la demande client qui génère le besoin (...) d'un investissement»

Plus d'articles