Nous suivre Industrie Pharma

L'ANSM et la HAS mises en cause par Mediapart

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

L'Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) et la Haute autorité de santé (HAS) pourraient être de nouveau au coeur d'un scandale.

Le site d'informations Mediapart a publié le 24 mars un article intitulé « Les gendarmes du médicament faisaient affaire avec les laboratoires ». Selon le site, des membres des commissions chargées de la mise sur le marché de médicaments et de leur remboursement auraient pendant plusieurs années conseillé des laboratoires pharmaceutiques. Suite à cette publication, l'ANSM et la HAS ont décidé de porter à la connaissance du Procureur de la République les faits dénoncés. En outre, le directeur de l'ANSM a mis en place une enquête administrative interne afin de dresser un état des lieux sur le rôle, au sein des instances consultatives de l'agence jusqu'en 2011, des personnes visées dans l'article. La HAS a aussi déclenché un audit interne. De son côté, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a indiqué à Médiapart que « si les faits rapportés sont exacts, ils sont inacceptables, et même d'une extrême gravité », estimant que « la transparence est une condition essentielle de la confiance dans notre système de santé ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles