Nous suivre Industrie Pharma

L’ANSM alerte sur les implants Nexplanon

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
L’ANSM alerte sur les implants Nexplanon

© ANSM / P. Bechel

Une insertion mal réalisée serait susceptible d'entraîner des lésions neuro-vasculaires et une migration de l'implant.

Dans les semaines à venir, l’ANSM va adresser une lettre aux professionnels de santé afin de les alerter sur les risques liés au Nexplanon, un implant contraceptif hormonal à base étonogestrel, commercialisé par le laboratoire MSD et disposant d’une AMM en France depuis 1999. Une insertion profonde ou incorrecte de l’implant pouvant en effet potentiellement engendrer des lésions neuro-vasculaires au site d’insertion et une migration de l’implant, notamment dans l’artère pulmonaire.

Par ailleurs, l’ANSM « invite toutes les femmes porteuses d’un implant contraceptif Nexplanon à s’assurer par une palpation délicate qu’il est bien en place », « recommande vivement aux professionnels de santé de se former en présentiel à la pose de ces implants » et « maintient une surveillance accrue de l’implant Nexplanon ».

En octobre 2016, l’ANSM avait déjà alerté les professionnels de santé, suite à 18 cas de migration d’implants à l’étonogestrel dans les vaisseaux sanguins (y compris l’artère pulmonaire) et dans la paroi thoracique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Fin du libre accès pour le paracétamol et les AINS

Fin du libre accès pour le paracétamol et les AINS

A partir du 15 janvier 2020, les médicaments contenant du paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) seront placés derrière le comptoir. Afin de favoriser le bon usage des[…]

La HAS recommande d’étendre le vaccin contre les HPV aux garçons

La HAS recommande d’étendre le vaccin contre les HPV aux garçons

Vers la fin du libre accès pour les médicaments à base d’alpha-amylase ?

Vers la fin du libre accès pour les médicaments à base d’alpha-amylase ?

La consommation française d’antibiotiques en baisse

La consommation française d’antibiotiques en baisse

Plus d'articles