Nous suivre Industrie Pharma

L'AFM-Téléthon et BPIfrance s'associent pour lancer une plateforme industrielle

C.B

Sujets relatifs :

, ,

L'association de malades et de parents malades, l'AFM-Téléthon, s'associe au fonds d'investissement « SPI-Sociétés de Projets Industriels », géré par Bpifrance, pour créer « le plus grand centre européen de développement et production de thérapies géniques et cellulaires ». Ce projet, qui s'inscrit dans le cadre du programme d'Investissements d'avenir, devrait voir le jour dès 2019 et vise à créer une plateforme de production de dimension industrielle afin de mener jusqu'à son terme le développement de thérapies géniques et cellulaires. D'une surface projetée de 13 000 m2, ce nouveau centre représentera « l'élément clé d'une filière industrielle qui permettra de répondre aux besoins des laboratoires de l'AFM-Téléthon ainsi qu'à ceux de nombreux acteurs académiques et industriels des biotechnologies », indique l'association de malades. L'AFM-Téléthon mettra ainsi à disposition une plateforme pour la production des thérapies, qu'il s'agisse d'essais cliniques ou de diffusion post-AMM (Autorisation de mise sur le marché). Selon l'AFP, la construction de l'usine devrait débuter l'année prochaine sur le site d'Evry (Essonne) pour commercialiser ses premiers médicaments d'ici à cinq ans.

La société sera détenue majoritairement par l'AFM-Téléthon, à hauteur de 54 % du capital dès sa création, et disposera de fonds propres nécessaires au lancement de l'usine de production et au développement de biothérapies innovantes. L'AFM-Téléthon investira 36 millions d'euros en numéraire tandis que le fonds SPI investira 84 M€. « Cet investissement du fonds SPI s'inscrit pleinement dans sa thèse d'investissement en accompagnant l'accélération de l'industrialisation d'une technologie, en créant un acteur industriel de référence pour le développement d'une filière de pointe tant pour les maladies rares que pour les maladies fréquentes », ont souligné conjointement le fonds SPI et l'AFM-Téléthon.

 

Création de 300 emplois

 

L'usine, qui devrait permettre la création d'environ 300 emplois, doit à terme soulager le laboratoire Généthon-Bioprod de l'AFM-Téléthon, arrivé à saturation selon l'AFP. « Il faut voir plus grand et prévoir déjà de passer à l'industrialisation et à la commercialisation dans les prochaines années des produits jusque-là fabriquées pour des essais sur l'humain », explique à l'AFP Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'AFM-Téléthon. Par ailleurs, cette dernière précise que la plateforme aura également « vocation à établir des partenariats pour que les savoir-faire soient utiles et utilisés pour des maladies plus fréquentes », comme dans le cadre de dégénérescence maculaire liée à l'âge atrophique (ou DMLA sèche), la forme la plus fréquente.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

L’indépendance sanitaire est un sujet phare aux Etats-Unis. Elle entre dans le cadre de la stratégie America First du président Donald Trump. A ce titre, la société publique de fabrication de[…]

19/05/2020 | CoronavirusCovid-19
Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Plus d'articles