Nous suivre Industrie Pharma

Kite construit pour ses vecteurs viraux

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

, ,
Kite construit pour ses vecteurs viraux

© Pixabay

67 000 m² destinés à la fabrication de vecteurs viraux viennent s'ajouter à une longue liste d'investissements pour soutenir la production des cellules Car-T.

Kite a la fièvre bâtisseuse pour ses cellules Car-T. La société du groupe Gilead a annoncé qu’un nouveau site de production de 67 000 m² verrait le jour à Oceanside, en Californie (États-Unis). L’usine sera dédiée au développement et à la fabrication de vecteurs viraux, un composant clé pour la production des thérapies cellulaires.

Soutenir la fabrication du Yescarta

Le site californien sera notamment chargé de soutenir la production de Yescarta, la première thérapie par cellules Car-T approuvée sur le marché américain. Kite accroît ainsi son indépendance sur cette étape critique de la production, mais ne ferme pas la porte à ses partenariats industriels existants. « Nous serons capables d’avancer dans le développement et la fourniture de vecteurs viraux, d’accélérer le développement de nos CAR-T actuels et des futures thérapies de notre pipeline, tout en continuant à collaborer avec des fournisseurs externes », a souligné Tim Moore, vice-président exécutif des opérations de Kite. Les installations seront construites au sein d’une usine déjà existante de Gilead.

Kite multiplie les m² pour sa production

Ce site d’Oceanside accroîtra encore davantage les capacités de production de Kite qui multiplie les projets, ces derniers mois. En 2018, Kite dévoilait le lancement d’un nouveau site de 13 000 m² aux Pays-Bas, qui sera opérationnel en 2020. En avril 2019, ce sont 81 000 m² qui ont été annoncés et qui verront le jour dans le Maryland (États-Unis). Un rythme de chantier impressionnant qui anticipe un carton pour le Yescarta.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Ipsen enrichit son portefeuille dans les maladies rares

Ipsen enrichit son portefeuille dans les maladies rares

Le laboratoire français signe un accord de licence avec Blueprint Medicines pour un montant qui pourrait atteindre 560 millions de dollars. Le laboratoire français, à travers sa filiale Clementia Pharmaceuticals, et[…]

16/10/2019 | Maladies raresActus Labo
Acino achète une trentaine de produits à Takeda

Acino achète une trentaine de produits à Takeda

Sanofi inaugure sa première usine digitale

Sanofi inaugure sa première usine digitale

Bluebird bio et Novo Nordisk signent pour trois ans

Bluebird bio et Novo Nordisk signent pour trois ans

Plus d'articles