Nous suivre Industrie Pharma

KaïronKem investit dans de nouveaux locaux

Jacques Haas
KaïronKem investit dans de nouveaux locaux

PROJET DE LA FUTURE EXTENSION DE 1 500M2 AU TECHNOPÔLE DE CHÂTEAU-GOMBERT, À MARSEILLE.

© © KaïronKem

Installée depuis 2004 dans la région marseillaise, l'entreprise est appréciée pour ses dérivés d'hétérocycles. Au point de doubler ses effectifs dans un avenir proche.

Croissance régulière et prudente, c'est le modèle que s'est fixé Julien Chiron, jeune directeur de KaïronKem, société spécialisée dans la synthèse à façon de molécules organiques complexes. Ainsi, pour l'année 2011, KaïronKem va passer à la vitesse supérieure : l'entreprise prévoit d'ouvrir 1 500 m2 de locaux supplémentaires sur le site du Technopôle de Château-Gombert, toujours à Marseille. « Le lieu est idéal, dans une zone d'aménagement concerté (ZAC) qui correspond bien à notre activité. C'est un choix stratégique pour KaïronKem, afin d'asseoir notre activité et de pouvoir réagir à de nouvelles opportunités », explique le dirigeant.

Dès cette année, l'entreprise prévoit de doubler son chiffre d'affaires, qui s'établissait à 300 000 euros en 2009. La surface supplémentaire permettra surtout un passage à une autre échelle. « Plus de moyens techniques, c'est pour nous plus de rapidité pour gérer un plus grand nombre de projets », détaille Julien Chiron.

Un investissement de 2 millions d'euros sera nécessaire pour ces nouveaux locaux. Avec à la clé jusqu'à sept nouvelles embauches ce qui doublerait l'effectif de la société. Julien Chiron explique que « l'équipe réclame d'ores et déjà trois personnes supplémentaires. Le recrutement s'effectuera ensuite en fonction de l'évolution du carnet de commandes ».

Julien Chiron a fondé cette entreprise spécialisée dans la mise au point de molécules organiques complexes en 2004, sur le campus universitaire de Saint-Jérôme à Marseille. Pas vraiment une start-up, la SARL KaïronKem s'apparente plutôt à une PME et démarre avec des moyens privés. Nouvel acteur de la chimie fine dans le sud de la France, la jeune structure focalise dans un premier temps ses efforts sur la fidélisation de ses clients. « La chimie est souvent présentée comme le parent pauvre de départements comme les Bouches-du-Rhône. S'installer en région marseillaise constituait donc un défi pour nous », détaille Julien Chiron.

Une stratégie payante, puisque KaïronKem a rapidement développé des partenariats avec de grands groupes pharmaceutiques, en France et à l'étranger, ainsi qu'auprès de laboratoires de recherche, publics comme privés. Ce positionnement lui assure ainsi une croissance de l'ordre de 30 % par an depuis sa création.

Entre 2007 et 2008, la jeune société a démontré la pertinence de son business modèle. En conséquence, les installations de KaïronKem passent alors de 60 à 200 m2. « Notre développement correspond à une demande croissante d'externalisation des activités de R&D des grandes entreprises pharmaceutiques », analyse Julien Chiron.

Outre les contrats de recherche, la société propose aussi de la synthèse à façon, du sourcing de molécules rares, de la conception de building blocks complexes et un catalogue d'intermédiaires innovants.

KaïronKem, un autofinancement réussi

En juillet 2009, la société a reçu du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche l'agrément crédit d'impôt recherche, valable jusqu'en juillet 2011. « L'impact de cette décision est énorme pour nous. Un client qui nous confie des tâches de recherche et de développement peut ainsi bénéficier de déductions fiscales sur le devis, qui peuvent s'élever à 30 % », explique Julien Chiron.

Le laboratoire est régulièrement monté en puissance et en capacité, allant de réacteurs de 50 ml à l'ajout en 2009 d'un kilolab de 50 l. Les appareils de chromatographie analytique, de spectroscopie de masse, IR, UV et de microanalyse complètent l'équipement. « L'équipement ne s'est pas fait d'un coup grâce à l'argent des actionnaires, mais en fonction de notre capacité durable à l'autofinancement », précise Julien Chiron. Pour lui, c'est cette règle qui assure la pérennité de son entreprise. L'appareillage est dédié à l'accompagnement des clients pour les premières étapes de leurs projets. « KaïronKem est un concepteur au service des entreprises qui ont besoin d'élaborer une synthèse pour un produit donné », précise Julien Chiron. KaïronKem assure des capacités de production allant du milligramme au kilogramme. L'entreprise laisse ensuite le client procéder à la montée en échelle.

Un catalogue essentiellement pharmaceutique

Autre aspect de la stratégie de KaïronKem, le rôle central joué par le catalogue de produits de la société. Il a reçu le soutien de l'Oséo (anciennement Anvar) dans le cadre de l'aide à l'innovation. Le portefeuille est essentiellement constitué de matières premières rares et difficiles à synthétiser, tels des dérivés de pyridine ou de benzène. « Nous projetons de faire du catalogue de molécules la valeur refuge de l'entreprise. Sa part dans le chiffre d'affaires s'élève actuellement de 30 à 40 %. Notre ambition est de la faire passer à 50 % dans les prochaines années », ajoute le fondateur de KaïronKem. Aujourd'hui, le portefeuille de la société propose environ 650 produits et est régulièrement augmenté. La recherche en interne de KaïronKem y ajoute environ une centaine de produits par an. Pour la commercialisation de son catalogue, la société s'appuie sur des distributeurs dédiés en Amérique du Nord, au Japon et en Suisse.

Bien que les marchés potentiels pour ces molécules soient variés, le catalogue en expansion reste avant tout axé sur la pharmacie. Priorité est donnée aux produits originaux et afin d'apporter aux clients un choix de molécules innovantes à un prix attractif.

Contrairement à la démarche habituelle, Julien Chiron s'est lancé dans l'entreprenariat sans business plan véritablement arrêté. « Au départ, nous étions généralistes, et des opportunités se sont présentées. Contrairement à ce qui se passe lors de la création d'une nouvelle entreprise, nous cherchions encore un marché, et notre choix s'est porté sur le soutien aux laboratoires pharmaceutiques », précise le fondateur de KaïronKem.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Installer des tours de contrôle pour améliorer la rentabilité

Logistique

Installer des tours de contrôle pour améliorer la rentabilité

Conçue sur le principe des tours de contrôle des aéroports, une tour de contrôle supply chain est une organisation qui repose sur une plateforme centrale. Sa mission est d'englober toutes les opérations de la chaîne d'approvisionnement et[…]

Tous les maillons mobilisés

Tous les maillons mobilisés

Des exigences accrues pour les bonnes pratiques de distribution

Logistique

Des exigences accrues pour les bonnes pratiques de distribution

Les pharmaciens sensibilisés à la chaîne du froid

Les pharmaciens sensibilisés à la chaîne du froid

Plus d'articles