Nous suivre Industrie Pharma

Justice : J&J condamné à verser 417 M$ dans l’affaire du talc

Hélène Bour

Sujets relatifs :

, ,

L’Américain Johnson & Johnson a été condamné, le 21?août, à verser 417?millions de dollars (354 M€) de dommages et intérêts dans le cadre du procès lié au talc, ont annoncé l’AFP et Reuters, de sources judiciaires. Le jury d’un tribunal de Los Angeles (États-Unis) a accordé 70 M$ en dommages compensatoires et 347 M$ en dommages punitifs à une femme de 63 ans, Eva Echeverria, qui poursuivait en justice le géant américain. Celle-ci affirmait que le talc Baby Powder, qu’elle utilisait pour sa toilette intime, était la cause de son cancer des ovaires. Le jury a considéré que J&J n’avait pas informé cette femme des risques liés au talc, qu’elle utilisait depuis l’âge de 11 ans. En tout, J&J fait face à 4 800 procès au sujet de son talc aux États-Unis, et a été reconnu coupable à cinq reprises. Avec ce dernier jugement, le groupe a été condamné à verser plus de 720 M$ de dommages et intérêts, cette dernière amende étant la plus importante. «?Nous allons faire appel du verdict d’aujourd’hui car nous nous basons sur la science, qui soutient l’innocuité du talc Baby Powder de Johnson & Johnson?», a assuré un porte-parole de J&J à l’agence Reuters. Le géant américain se base sur plusieurs données scientifiques estimant qu’il n’existe à l’heure actuelle pas assez de preuves permettant de soutenir une corrélation entre une exposition de la région du périnée au talc et un risque accru de cancer des ovaires.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Désaccord entre l'Afipa et l'ANSM

Désaccord entre l'Afipa et l'ANSM

Des substances actives plus visibles, au détriment des marques. C'est ce que prône l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) dans sa recommandation du 28 février. Celle-ci visait[…]

11/06/2018 | EmballagePanorama
Les médicaments contre Alzheimer ne seront plus remboursés

Les médicaments contre Alzheimer ne seront plus remboursés

Lancement d'un site d'informations grand public sur la recherche clinique

Lancement d'un site d'informations grand public sur la recherche clinique

Le Codeem veille sur les bonnes pratiques

Le Codeem veille sur les bonnes pratiques

Plus d'articles