Nous suivre Industrie Pharma

Johnson et Johnson débourse 1,75 Mrd $ pour Alios BioPharma

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

J&J va casser sa tirelire pour acquérir la biotech américaine Alios BioPharma. Celle-ci est spécialisée dans le développement de produits contre les maladies infectieuses.

Le géant américain Johnson and Johnson (J&J) va muscler son pipeline de produits dans l'infectiologie. Il a jeté son dévolu sur Alios BioPharma, spécialisé dans les maladies virales. Il est prêt à mettre sur la table 1,75 milliard de dollars (1,39 Mrd €) pour acquérir cette société de biotechnologies basée à San Francisco, en Californie. Cette transaction a déjà été approuvée par les conseils d'administration des deux parties. Sa finalisation, qui devrait intervenir au 4e trimestre, reste sujette à l'approbation des autorités de la concurrence et à d'autres conditions usuelles. Une fois l'opération bouclée, Alios sera intégré à Janssen, une filiale de J&J.

Fondée en 2008, Alios BioPharma développe des traitements contre les maladies virales. Elle s'appuie sur une plateforme composée d'une bibliothèque d'analogues de nucléosides (qui sont des produits antiviraux) et de systèmes de criblage. Son pipeline comprend huit composés à divers stades de développement ciblant le virus respiratoire syncytial (VRS), la grippe, le rhinovirus et le coronavirus. Son produit le plus avancé est l'AL-8176. Il est actuellement en phase II d'étude clinique pour le traitement des enfants infectés par le VRS. L'AL-8176 vise à inhiber la réplication de ce virus en ciblant la polymérase virale. Selon Alios, il n'existe actuellement aucune thérapie efficace pour soigner les infections au VRS. « AL-8176 complète notre portefeuille actuel de traitements contre le VRS à un stade précoce qui a pour objectif de prévenir et traiter cette maladie, qui est la cause principale des infections respiratoires aiguës chez les enfants de moins de cinq ans », a expliqué William Hait, responsable de la R&D de Janssen Pharmaceutical. « Nous sommes ravis de rejoindre la filiale Janssen de J&J, qui possède un palmarès important de mises sur le marché de médicaments contre les maladies virales », a, pour sa part, indiqué Lawrence Blatt, le p-dg d'Alios.

Dans le domaine des maladies infectieuses, Janssen a récemment déposé une demande de mise sur le marché pour un nouveau traitement anti-VIH, qui combine deux principes actifs (darunavir et cobicistat). Au cours des derniers mois, la filiale a aussi obtenu une AMM de la part de la FDA et de l'EMA pour l'Olysio (simeprivir), un traitement contre le virus de l'hépatite C (VHC). L'an dernier, les anti-infectieux ont dégagé des ventes de 3,5 Mrds $, soit environ 12,5 % du chiffre d'affaires total des produits pharmaceutiques de J&J. Dans cette aire thérapeutique, la majorité des ventes a été générée par les anti-VIH Prezista (darunavir, 1,67 Mrd $ de chiffre d'affaires) et Intelence (étavirine, 379 M$) ainsi que l'anti-VHC Incivo (télaprévir, 583 M$). Et le chiffre d'affaires de J&J dans ce domaine devrait encore grimper au cours des prochaines années.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

Publi-Rédactionnel

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

La nouvelle version de l'isolateur VarioSys (PSI-L 2.0) à de quoi séduire : catalyseurs intégrés, cartouches filtrantes (FiPa) à haute efficacité et système SKANFOG breveté. La[…]

08/07/2020 |
Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Plus d'articles