Nous suivre Industrie Pharma

J&J débourse 1 Mrd $ pour un programme d'Aragon

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant pharmaceutique américain a signé un accord pour l'acquisition d'Aragon Pharmaceuticals, spécialiste des cancers d'origine hormonale. Le montant de l'opération pourrait atteindre 1 milliard de dollars (près de 770 M€). Dans un premier temps, Johnson et Johnson déboursera 650 M$ en numéraire, et propose 350 M$ de paiements additionnels en fonction des étapes franchies par le programme ARN-509 d'Aragon Pharmaceuticals. Ce programme est d'ailleurs le seul actif du pipeline de ce laboratoire américain repris par J&J. Car en parallèle de cette acquisition est créé le laboratoire Seragon Pharmaceuticals, spin-off d'Aragon, qui reprendra tous les autres actifs du pipeline, dont les programmes en développement notamment dans le cancer du sein, et une partie de l'équipe dirigeante actuelle. A l'issue de l'opération, J&J ne détiendra aucune part du capital de Seragon ni aucun droit sur ses actifs. L'opération, acceptée par les deux conseils d'administration d'Aragon et de J&J, devrait être conclue au troisième trimestre. Créé en 2009 et basé à San Diego, en Californie, Aragon est détenu majoritairement par le fonds Column Group. Lequel restera majoritaire dans le capital de Seragon. Spécialiste des petites molécules thérapeutiques en oncologie pour traiter les cancers d'origine hormonale, Aragon a principalement avancé son programme ARN-509. Cette molécule est actuellement en développement clinique de phase II dans le traitement du cancer de la prostate. Elle pourrait être un complément et un relais de croissance du blockbuster Zytiga (acétate d'abiratérone), indiqué dans le traitement des cancers de la prostate métastasiques et que J&J avait acquis lors de la reprise de Cougar Biotechnology en 2009. Selon Reuters, en plus d'élargir le spectre de traitement des cancers de la prostate, le programme ARN-509 serait protégé par des brevets jusqu'en 2028 alors que Zytiga pourrait être concurrencé par des versions génériques aux États-Unis dès 2016.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles