Nous suivre Industrie Pharma

abonné

Jeu des chaises musicales entre Sanofi, Alnylam et Regeneron

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
Jeu des chaises musicales entre Sanofi, Alnylam et Regeneron

© Sanofi

Après la restructuration de son partenariat avec Regeneron en janvier dernier, Sanofi rompt ses accords avec Alnylam, avec lequel le laboratoire développait des thérapies antisens. L’entreprise française a toutefois précisé qu’elle ne se désengagerait pas des développements en cours. Parallèlement, Alnylam et Regeron ont eux indiqué leur alliance.

C’est la fin d’une collaboration de presque cinq années qui se termine pour Sanofi et Alnylam. Les deux laboratoires ont en effet annoncé la fin de la phase « Recherche et Options » de leur l’alliance nouée en 2014. Sanofi et Alnylam s’étaient rapprochés en vue du développement d’agents thérapeutiques ARNi, la spécialité d’Alnylam, destinés aux traitements de maladies génétiques rares. Dans le cadre de cet accord de rupture, Alnylam poursuivra le développement d’un agent expérimental, encore non divulgué, sur cette même cible thérapeutique des maladies génétiques rares. En cas de succès, Sanofi commercialiserait cet agent et Alnylman serait alors éligible à des redevances à deux chiffres sur les ventes mondiales nettes.

En outre, les deux entreprises sont tombées d’accord sur le fait de modifier certaines modalités du contrat de prise de participation de Sanofi au capital d’Alnylam, qui s’élèvent depuis 2014 à 12 %. Sanofi se réserve ainsi « la possibilité de lever l’engagement de conservation des titres Alnylam en sa possession, sous réserve de certaines restrictions sur leur négociation entres autres[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

GSK et Lyell Immunopharma vont développer des thérapies cellulaires

GSK et Lyell Immunopharma vont développer des thérapies cellulaires

Le laboratoire et la biotech veulent développer un traitement pour que les patients atteints d’un cancer solide puissent également disposer de thérapie CAR-T. GlaxoSmithKline (GSK) et la biotech de San Francisco, Lyell[…]

11/10/2019 | PartenariatGSK
Dans les pipelines : Sanofi, Novartis, DBV Technologies, Gilead...

Dans les pipelines : Sanofi, Novartis, DBV Technologies, Gilead...

Valbiotis lance une augmentation de capital

Valbiotis lance une augmentation de capital

UCB met la main sur Ra Pharmaceuticals pour 2,1 Mrds $

UCB met la main sur Ra Pharmaceuticals pour 2,1 Mrds $