Nous suivre Industrie Pharma

JEAN-LOUIS BRAYER, PRÉSIDENT FONDATEUR DE DIVERCHIM

Sylvie Latieule
JEAN-LOUIS BRAYER, PRÉSIDENT FONDATEUR  DE DIVERCHIM

« Il va y avoir des bouleversements... »

© © Diverchim

Témoignages. Les spécialistes de la recherche sous contrat déplorent que leurs donneurs d'ordre de la pharmacie rapatrient des projets en interne.

« Diverchim appartient à la catégorie des Contract Research Organizations (CRO), conjuguant à la fois recherche de nouvelles molécules et chimie fine. En effet, nous travaillons en Discovery (recherche de nouvelles molécules), nous développons des procédés et nous produisons les premiers kilogrammes de produits pour nos clients de la pharmacie. Et bien souvent, il s'agit de molécules qui sont encore en développement très précoce. En dix ans, nous sommes devenus la première CRO française en chimie de recherche pour les sciences de la vie. Néanmoins sur la période de juin 2008 à septembre 2009, nous avons connu une période très difficile avec un chiffre d'affaires en baisse très substantielle. Depuis le dernier trimestre 2009, nous voyons réapparaître de l'activité, essentiellement pour trois raisons principales. Nos donneurs d'ordre ne peuvent plus continuer à ne plus faire de recherche, car leur survie en dépend. Le peu de produits qu'ils avaient en stock a été utilisé et ils doivent reconstituer leurs stocks. Enfin, beaucoup de nos concurrents n'ont pu résister et ont désormais disparu du paysage économique, offrant ainsi de nouvelles opportunités à ceux qui ont pu ou su préserver leurs activités. Nous avons tenu dans ces temps difficiles grâce à une bonne trésorerie et le développement de nouveaux services et produits qui nous ont offert de nouvelles opportunités. Pour l'année 2010 nous sommes désormais revenus sur la pente de croissance que nous avions en 2007 et nous devrions afficher un chiffre d'affaires supérieur à plusieurs millions d'euros, comme en 2008. La levée de fonds que nous avons réalisée en juin 2009 nous a permis de mener à bien un projet de construction et d'accroissement de nos capacités et n'a pas été utilisée pour assurer la survie de l'entreprise. En avril 2010, nous avons posé la première pierre d'un nouveau bâtiment de 2 400 m2 dans la zone industrielle du Moulin à Roissy, près de l'aéroport Charles-de-Gaulle. Si tout se passe bien, nous nous y installerons en septembre 2011.

Pour ce qui est de nos perspectives à plus long terme, elles semblent plus favorables. L'industrie pharmaceutique est à un tournant de son histoire. Autrefois, elle intégrait toutes les composantes de son métier ; de la recherche en passant par le développement, pour continuer sur la fabrication, le marketing puis la commercialisation. Aujourd'hui, face à l'accroissement considérable des connaissances scientifiques, la pression de plus en plus forte des autorités sanitaires et des organismes de remboursement, la question de la sous-traitance à des PME très spécialisées se pose de plus en plus et l'on commence à observer une redistribution des cartes. C'est une période difficile car certains grands laboratoires sont dans l'attente de prises de décisions. Mais c'est une période exaltante car il va y avoir des bouleversements et il faut se tenir prêts à relever les nouveaux défis. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Installer des tours de contrôle pour améliorer la rentabilité

Logistique

Installer des tours de contrôle pour améliorer la rentabilité

Conçue sur le principe des tours de contrôle des aéroports, une tour de contrôle supply chain est une organisation qui repose sur une plateforme centrale. Sa mission est d'englober toutes les opérations de la chaîne d'approvisionnement et[…]

Tous les maillons mobilisés

Tous les maillons mobilisés

Des exigences accrues pour les bonnes pratiques de distribution

Logistique

Des exigences accrues pour les bonnes pratiques de distribution

Les pharmaciens sensibilisés à la chaîne du froid

Les pharmaciens sensibilisés à la chaîne du froid

Plus d'articles