Nous suivre Industrie Pharma

Jazz Pharmaceuticals et Azur Pharma fusionnent

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

La société pharmaceutique américaine Jazz Pharmaceuticals et son homologue irlandaise Azur Pharma vont combiner leurs activités en une seule entité nommée Jazz Pharmaceuticals plc. Basée en Irlande, celle-ci possédera un portefeuille de produits commercialisés aux États-Unis. Azur Pharma vend actuellement outre Atlantique dix produits dans le domaine du système nerveux central et de la santé féminine. Son pipeline est notamment composé de l'antalgique Prialt (acétate de ziconotide) et du FazaClo (clozapine) utilisé pour traiter les formes graves de la schizophrénie. La société irlandaise espère enregistrer des ventes de l'ordre de 95 millions de dollars à 100 M$ (70,7 M€ à 74,4 M€) pour 2011. De son côté, Jazz Pharmaceuticals commercialise le médicament Xyrem (sodium oxybate) indiqué pour le traitement de la narcolepsie et le Luvox (maléate de fluvoxamine), traitement contre les troubles compulsifs obsessionnels. Son chiffre d'affaires a atteint 170 M$ en 2010. « Cette association de deux entreprises florissantes en un grand groupe nous permet d'être mieux situés en termes de compétitivité dans le secteur des produits pharmaceutiques de spécialité. Cette société combinée possédera plus de ressources opérationnelles et financières pour permettre l'acquisition et le développement d'importants produits pharmaceutiques de spécialité », se réjouit Seamus Mulligan, p-dg d'Azur Pharma. D'après les deux groupes, cette fusion devrait permettre de générer un chiffre d'affaires de l'ordre de 475 M$. Selon les termes de l'accord, Jazz Pharmaceuticals détiendra 80 % de cette nouvelle entité et Azur Pharma 20 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles