Nous suivre Industrie Pharma

Jazz Pharma s'offre Eusa Pharma

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe Jazz Pharmaceuticals, issu de la fusion entre l'Américain Jazz Pharmaceuticals et l'Irlandais Azur Pharma en septembre 2011 (CPH n°564), a mis la main sur la société Eusa Pharma, spécialisée en oncologie et basée aux États-Unis et au Royaume-Uni. Dans ce cadre, Jazz Pharma mettra sur la table 650 millions de dollars (502,1 M€). Eusa Pharma pourrait également recevoir jusque 50 M$, selon les ventes réalisées en 2013 aux États-Unis de son produit phare, l'Erwinaze (crisantaspase, L-asparaginase). Approuvé par la FDA en novembre 2011, ce médicament est utilisé pour traiter la leucémie aigüe lymphoblastique. En tout, Eusa Pharma commercialise dix produits dans le domaine de l'oncologie, des produits de soins intensifs et du traitement de la douleur. Elle dispose de plusieurs filiales commerciales localisées aux États-Unis et en Europe et distribue ses produits dans 25 pays. Au premier trimestre de 2012, les ventes du groupe transatlantique se sont élevées à 46 M$. Il possède également un pipeline de recherche prometteur, avec huit composés en phase de développement. En 2007, Eusa Pharma s'était emparé de la société biopharmaceutique lyonnaise OPI, ce qui lui avait notamment permis de mettre la main sur l'Erwinase (CPH n°375). Fondée en 2006, la société a levé plus de 275 M$ auprès de différents investisseurs depuis sa création. Cette acquisition permettra à Jazz Pharma de se renforcer dans les médicaments de spécialité. En 2011, le groupe américain a généré un chiffre d'affaires de 272,3 M$, en croissance de 57 %. Il commercialise actuellement 12 produits à destination de différentes aires thérapeutiques comme la narcolepsie, la douleur, la psychiatrie et la santé fémine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles